Le « Printemps français » s'annonce florissant en Ukraine ! (mars 2004)
2012-02-15

L' Ambassade de France en Ukraine organise, conjointement avec le Ministère des arts et de la culture ukrainien, une saison culturelle intitulée {« Printemps français »} qui présentera, du 1er au 30 avril 2004, la création contemporaine française dans les principales villes d'Ukraine.

Spots radios, télévisés, programmes, affiches, sur lesquels s'ouvre un œil entouré de jolies pétales… Le ton est donné : la couleur de ce printemps 2004 en Ukraine sera… la France ! En préparation depuis plusieurs mois, le « Printemps français » concocté par le service culturel de l'Ambassade et l'Institut Français d'Ukraine, en collaboration avec le Ministère des arts et de la culture ukrainien et l'agence Ukraine-Art, ensoleillera l'Ukraine pendant tout le mois d'avril. Au programme : danse, théâtre, musique, cinéma, beaux-arts, rien ne manquera pour célébrer cet « écho aux 'Regards sur la culture ukrainienne' en France, organisés avec un grand succès en septembre 1999 », comme l'a souligné M.Philippe de Suremain, Ambassadeur de France en Ukraine, lors de la conférence de presse du 16 mars qui s'est tenue au Palats Oukraïna à Kiev.

Ces manifestations culturelles, a-t-il ajouté, ont pour but de « donner une idée de ce qu'est la création contemporaine en France, dans tous les domaines des arts ». Le choix du mois d'avril pour le déroulement du « Printemps français » n'a pas été fait par hasard, a affirmé M. de Suremain, mais c'est une manière, juste avant l'élargissement de l'Union européenne qui accueillera dix nouveaux membres en mai 2004, notamment des pays voisins de l'Ukraine, « de montrer que l'Ukraine est un partenaire essentiel, que l'Europe est bien vivante, elle est une réalité non seulement géographique mais surtout culturelle ».

Le Ministre de la culture et des arts d'Ukraine, M.Youri Bohoutsky, a insisté notamment lors de la conférence de presse sur le célèbre danseur et compositeur de ballet Serge Lifar, véritable trait d'union entre la France et l'Ukraine, ayant quitté Kiev pour Paris en 1923, où il est devenu l'étoile des Ballets russes de Diaghilev. La soirée d'inauguration officielle à l'Opéra national lui sera consacrée, à l'occasion de son centenaire. Cette soirée se poursuivra sur la place de l'indépendance par les « Sculptures de lumières » de la société française Skertzo, c'est-à-dire l'illumination de l'Académie de musique avec les thèmes rapprochant le plus nos deux pays.

Du 1er au 30 avril, le cinéma français sera à l'honneur avec notamment la venue à Kiev de l'actrice Fanny Ardant pour inaugurer la rétrospective de ses films, de même que la danse, avec une grande tournée de la compagnie de danse contemporaine Kubilaï Khan Investigations, le théâtre, symbolisé par la tournée du « bestiaire forain » de La Licorne et la représentation d'une pièce de Koltès mise en scène par Dmitri Bogomazov, ainsi que la musique, présente, entre autres concerts de musique classique et de jazz, par un concert commun du groupe rock « VV », très populaire en Ukraine, avec les Français « Bikini Machine », et enfin les beaux-arts, notamment avec une grande exposition sur la Figuration Narrative, qui sera inaugurée à Kiev en présence des trois artistes, Erro, Klasen et Monory, et l'exposition à Lviv de 160 photographies sur Paris de l'artiste d'origine hongroise André Kertesz, qui a vécu la plus grande partie de sa vie en France… Et bien d'autres événements encore, « plus d'une cinquantaine à Kiev et dans les cinq grandes métropoles régionales de l'Ukraine : Dnipropetrovsk, Donetsk, Kharkiv, Lviv, Odessa », a assuré M. Olivier Guillaume, conseiller culturel de l'Ambassade et directeur de l'Institut Français d'Ukraine, insistant sur l'envergure de ce « Printemps français », dont le programme est disponible sur le site Internet de [l'Ambassade de France en Ukraine->http://www.ambafrance.kiev.ua/]. Rendez-vous donc sur la place de l'indépendance pour le grand show lumineux…


.