Gaz : le ton monte entre Moscou et Minsk (septembre 2003)
2012-02-27

Le ton est monté samedi 13 septembre 2003 entre Moscou et Minsk après la décision russe de cesser ses livraisons de gaz à tarif préférentiel à la Biélorussie, à laquelle l'ex-République soviétique a répondu par la menace d'une ruprture des processus d'intégration avec la Russie.

"C'est notre terre, et nous n'en cèderons pas un pouce, nous ne céderons aux attaques ni de l'Ouest ni de l'Est", a déclaré, commentant la décision russe, l'autoritaire président biélorusse Alexandre Loukachenko.

Source : Le Figaro du 15 septembre 2003