Slovaquie : Méciar en tête au premier tour de l'élection présidentielle
2004-04-04

Les quelque 4,2 millions d'électeurs de Slovaquie, tout juste entrée dans l'OTAN avant de rejoindre l'Union européenne le 1er mai, étaient appelés aux urnes samedi pour désigner leur nouveau président le samedi 3 avril, entre 11 candidats.


L'ancien Premier ministre Vladimir Meciar était en tête, devançant l'un de ses anciens alliés politiques Ivan Gasparovic et le favori des sondages, l'actuel ministre slovaque des Affaires étrangères Eduard Kukan, selon les résultats préliminaires.

Vladimir Meciar - qui a mené le pays à l'indépendance, mais est critiqué pour son autoritarisme par les pays occidentaux - a recueilli 32,7 % des voix, a déclaré Ladislav Jaca, un responsable de la commission centrale électorale. M. Meciar a été battu lors de la présidentielle de 1999.

Ivan Gasparovic, qui a quitté en 2002 le parti de Meciar, le Mouvement pour une Slovaquie démocratique, a recueilli 22.3 % des voix, selon ces résultats préliminaires.

Le ministre des Affaires étrangères Eduard Kukan, de l'Union démocrate-chrétienne slovaque (parti du Premier ministre Mikulas Dzurinda), donné favori par les récents sondages, ne se trouverait qu'en troisième position avec 22.1 % des votes.

Un second tour est prévu pour le 17 avril.

Les Slovaques se sont également prononcés le même jour, par référendum, sur l'éventualité d'élections législatives anticipées. Seulement 35,8 % des électeurs sont venus voter, selon un résultat encore provisoire, sur l'ensemble des circonscriptions. Une participation minimale de 50 % des électeurs inscrits était requise pour que la consultation ait une quelconque validité. Le référendum avait été organisé à la demande des syndicats, opposés aux radicales réformes économiques et sociales du gouvernement. Ils avaient rassemblé dans une pétition bien plus que les 350.000 signatures exigées par la Constitution.

(Source : AP et KVC)