"Nova Polska" : une saison polonaise en France
2004-07-05

Le ministre polonais des Affaires étrangères, M. Wlodzimierz Cimoszewicz, s'est rendu à Paris le 16 mars 2004 pour annoncer le lancement de la saison polonaise "Nova Polska" au cours d'une conférence de presse tenue conjointement avec son homologue M. Dominique de Villepin, ainsi qu'avec les ministres de la Culture des deux pays, MM W. Dabrowski et J.J. Ailliagon.

La saison culturelle polonaise, qui démarrera le 1er mai prochain en France est mise en œuvre par l'Association française d'action artistique du côté français, et par l'Institut Adam Mickiewicz du côté polonais.

Pour S. E. M. Jan Tombinski, ambassadeur de Pologne en France, cet événement a une portée considérable :

"Plus de 500 événements artistiques, scientifiques et politiques donneront l'occasion aux Français et aux Polonais de prendre conscience de la profondeur de leurs liens culturels, ainsi que des similitudes qu'ils ont dans la compréhension du rôle de l'identité nationale La culture et l'identité nationale ont permis aux Polonais de résister pendant les moments les plus difficiles dans l'histoire, durant le temps des partages et de l'occupation nazie.

La Saison Nova Polska ouvre la possibilité d'une nouvelle lecture des réalisations polonaises d'antan. Elle présentera également une Pologne contemporaine avec son dynamisme et son ouverture, tout ce qui fait d'elle un partenaire de la France dans l'UE.
Le Ministre Dominique de Villepin en présentant la Saison polonaise a cité W. Gombrowicz, un des principaux noms de la Saison
: "Je suis un Polonais exacerbé par l'Histoire". Durement expérimentée au long des siècles, la Pologne ouvre le 1er mai 2004, un nouveau chapitre de son histoire.

La communauté polonaise en France s'inscrit également dans ce contexte. Le Congrès des Polonais de France et l'élection du Conseil de la communauté polonaise démontrent qu'il est possible de surmonter les différents et d'entreprendre une mission de coopération. Il faut garder l'espoir que l'engagement entrepris ne perdra pas en confrontation avec les intérêts particuliers."


(Source : Le Courrier de l'Ambassade de Pologne en France, n° 21, février - mars 2004 : http://www.ambassade.pologne.net)