Géorgie : résultats provisoires des élections parlementaires du 28 mars 2004
2008-11-18

Elections parlementaires à la proportionnelle sur les listes de partis



Le vote dans les gorges de Kodori s'effectuera le 6 avril, l'enneigement ayant retardé la livraison des bulletins de vote et les déplacements. Un 2ème tour sera organisé le 18 avril en Adjarie dans les circonscriptions de Kobouleti et de Khoulo, le 1er tour ayant été annulé par la Commission Centrale des Elections de Tbilissi pour cause de fraudes. Il avait donné 13.782 voix à l'UPR et 2.841 voix à l'alliance MN - UD dans la circonscription de Khoulo, 20 669 voix à l'UPR et 11 533 à l'alliance MN - UD dans celle de Kobouleti.

1 518 751 bulletins sur 1535 521 étaient dépouillés le 5 avril. Ils donnaient les résultats suivants :
- Mouvement National et Union des Démocrates (Mikhaïl Saakachvili, Nino Bourdjanadzé et Zourab Jvania) 67,02 %, soit 135 députés,
- Nouvelles Droites (David Gamkrélidzé, fondateur assurances Aldagi) et Industrialistes (Guigui Topadzé, magnat bière Kazbegui) 7,62%, soit 15 députés,
- Union pour la Renaissance (Aslan Abachidzé, dirigeant Adjarie) 6,02%, pas de représentation (inférieur à 7%),
- Travaillistes (Chalva Natelachvili) 5,81%,
- Liberté (Konstantiné Gamsakhourdia, fils ancien président Géorgie) 4,23%,
- Nationaux Démocrates (Bachouki Kardava) et Traditionnalistes (Akaki Assatiani, ancien allié Mouvement National) 2,52%,
- Unité (Joumber Patiachvili) 2,41%.

Elections parlementaires au scrutin uninominal



Les élections du 75éme et dernier député auront lieu à Tchiatouria le 9 avril. Pour les 74 premiers députés :
- Mouvement National et Union Démocrate : 17 députés, auxquels s'ajouteront 19 apparentés, dont certains de l'ancienne majorité présidentielle,
- Non-Inscrits et Indépendants : 20 députés,
- Nouvelles Droites : 8 députés,
- Union pour la Renaissance : 6 députés,
- Parti Travailliste : 4 députés.

Sièges réservés aux populations déplacées d'Abkhazie vers l'intérieur : 10

.

L'Union pour la Renaissance menace d'organiser un référendum régional en Adjarie afin de recompter ses voix. Le Parti Travailliste menace de ne pas sièger au Parlement. Le principal grief provient du non-abaissement du seuil de représentation au Parlement de 7 à 5% (voir à 4%) comme les instances européennes (OSCE, Conseil de l'Europe et Union Européenne) l'avaient suggéré.
Il aurait permis à l'Union pour la Renaissance et aux Travaillistes de s'ériger en oppositions, voire aux "Zviadistes" (parti Liberté de Konstantiné Gamaskhourdia) de siéger au Parlement.

La Commission Centrale des Elections devraient proclamer les résultats définitifs et accréditer les députés le 20 avril, selon l'article 105-20 de la constitution géorgienne.

Mirian Méloua