Grandes lignes de la culture moldave
2004-07-28

L'image authentique du peuple moldave est pleinement refleté dans ses "doinas" (complaintes populaires) et ses ballades, dans ses danses ravissantes, dans l'enjouement des noces, dans toutes les costumes de la société patriarcale et du foyer parental. Durant des siècles, les Moldaves ont bâti des citadelles pour défendre leurs terres et leur liberté. Ils ont érigé plusieurs églises et monastères - expression fidèle de leur âme - qui demeurent des centres d'histoire et de culture nationale. Des écoles et des bibliothèques, où l'on copiait et traduisait des livres rares sont apparues au fil des siècles a côté de ces centres. La civilisation geto-dace, la proximité des villes pontiques grecques, la conquête romaine, la diffusion du Christianisme, l'influence byzantine, la vassalité à la Porte sont des événements qui ont profondément marque la spiritualité autochtone et les processus de l'évolution des arts plastiques, décoratives et de l'architecture du pays. Jusqu'à nos jours subsiste dans le Sud de la république les remparts en terre de Trajan, surnommés par les paysans "remparts des géants".

Pendant les rares périodes de paix le peuple a édifié des précieux monuments de culture spirituelle. Au XVIIème et au XVIIIème siècles paressent les premières oeuvres laïques en langue roumaine de Grigore Ureche, Miron Costin, Nicolae Milescu-Spataru, Dimitrie Cantemir (lire [URL : article 1126]). Des écoles laïques sont ouvertes et des livres imprimés voient le jours. Les princes Matei Bassarab (1632-1654), Vasile Lupu (1633-1653), Constantin Brancoveanu (1688-1714) etc. ont été les fondateurs de la littérature moldave.

Orheiul Vechi est un des plus importants cites historiques ou l'on peut voir les vestiges des anciens habitats des geto-daces; des fondements de la mosquée, du mihrab, du caravansérail et des bains de la cite médiévale tatare, les ruines d'une cite moldave du XV siecle.

Les fresques de l'église de Causani représentent le plus important ensemble de peinture murale médiévale. Les fortifications médiévales sont représentés par la forteresse de Soroca, de Tighina-Bender, faisant partie jadis d'un vaste système de défense contre les invasions nomades construit le long du fleuve Nistru.

Le long de toute leur histoire les Moldaves ont apprécié et célébré les artisans - créateurs des fameux tapis en laine, des broderies ingénieuses, de la poterie etc.