Moldavie : le Parti Social Libéral (PSL)
2009-09-10

Le 7 mars 2001, le Centre de Formation Européenne de Moldavie a organisé une table ronde sur le thème "25 février 2001 - Quo vadis Moldavie ?", réunissant environ 40 personnalités de qualité de la République de Moldavie, ainsi que des leaders de certaines ONG. Suite aux débats organisés au siège du CFEM, il a été décidé de lancer un appel aux principales formations d'orientation libérale afin de réaliser une coalition dans un parti unique d'orientation social-libérale, ayant à la base une plate-forme fédéraliste européenne. Ce document est connu sous le nom de Manifeste du Groupe Social Libéral, présenté lors de la conférence de presse organisée le 12 mars 2001, à l'Union des Journalistes de Moldavie. La majorité des participants de la table ronde du CFEM (30 personnes) a décidé de constituer "un groupe de pression et de dialogue" avec les formations politiques libéral-démocrates, nommé plus tard le Groupe de l'Initiative Social Libérale (GISL).

L'Initiative Sociale Libérale a été reçue froidement par les leaders du Parti de la Renaissance et la Conciliation de Moldavie, du Parti des Forces Démocratiques et du Parti National Libéral. À ces négociations ont participé le Groupe de l'Initiative Social Libérale, le Parti National Paysan Chrétien-Démocrate et la Ligue Chrétienne-Démocrate des Femmes. Mais, dès le début du mois d'avril il était clair que les négociations n'avançaient point et que les formations participantes au processus de négociation n'étaient encore prêtes à accepter les conditions proposées par le GISL dans le Manifeste Social Libéral. L'unique formation politique qui a accepté sans conditions les requêtes du Manifeste a été la Ligue Chrétienne-Démocrate des Femmes de Moldavie, parti politique fondé en 1991, faisant partie du législatif dans la période des années 1991-2001. Dans ces conditions, les dirigeants du GISL ont décidé de créer une nouvelle formation avec la LCDF. Le 7 avril a eu lieu la séance commune du Bureau du Groupe de l'Initiative Social Libérale et du Conseil National de la Ligue Chrétienne-Démocrate des Femmes lau cours de laquelle a été décidé à l'unanimité la fusion de ces deux formations en créant le Parti Social Libéral (PSL). Dans ce but a été décidé la convocation du Congrès constituant du PSL le 9 mai 2001 (jour de l'Europe). À ce Congrès ont participé 300 délégués (150 de la part de GISL et 150 de la part de LCDF) de tous les départements du pays. Le Congrès a décidé à l'unanimité la fusion du GISL et de la LDCF et la constitution du PSL, dont le premier président élu a été le Dr. Oleg Serebrian, vice-recteur de l'Université Libre Internationale de Moldavie.

Le 2 juin 2001, a eu lieu le premier Conseil National du PSL où a été élu le Bureau Permanent du Parti et où a été adopté le schéma de l'organisation territoriale du PSL. Le 29 juin 2001, le Parti Social Libéral a été enregistré au Ministère de la Justice de la République de Moldavie.

Le 17 novembre 2001, une autre formation politique - la Ligue Nationale de Jeunes, parti politique fondé en 1991 avec 5.500 membres a fusionné avec le PSL.

Contacts : M. Oleg Serebrian, président

- Adresse : 24 "b" Bulgara str, Chisinau
- Tél. (373-2) 27-66-20
- Tel/fax: (373-2) 27-36-66
- E-mail: secretariat@psl.md [URL : secretariat@psl.md]
- Web: [URL : http://www.psl.md]