Ukraine : deux journalistes en ligne emprisonnés (2004)
2013-12-12

Olexandre Pomytkine, connu pour ses enquêtes sur la corruption au sein des forces de l'ordre, a été arrêté, le 23 mai 2004, à Kharkiv (nord-est du pays). Il est accusé de vol et d'escroquerie. Kostyantyn Sydorenko a été arrêté, le 22 mai, à Mukachevo (ouest du pays), alors qu'il couvrait l'élection du maire de la ville pour un site Internet. Détenu au secret depuis son arrestation, il a été condamné à cinq jours de détention administrative, le 25 mai, pour résistance aux forces de l'ordre.

Reporters sans frontières s'inquiète des méthodes employées par la police à l'encontre des deux journalistes. "Nous nous interrogeons sur les véritables motifs de leur arrestation. Il est d'autant plus important de faire la lumière sur ces affaires que tout deux enquêtaient sur des domaines sensibles pour les autorités", a déclaré l'organisation.

Olexandre Pomytkine, 43 ans, correspondant du journal en ligne Ukrayina kryminalna (Ukraine criminelle, www.cripo.com.ua), est soupçonné par la police régionale "de s'être emparé frauduleusement de sommes d'argent appartenant à un particulier". Il a déjà passé sept années derrière les barreaux, entre 1991 et 1998, pour "détournement de propriétés de l'Etat". La police déclare ne pas reconnaître que Pomytkine est journaliste, car il n'a fourni aucun document attestant de sa profession. Elle auditionne actuellement des témoins et des complices supposés dans le cadre de l'enquête.

Des collègues de travail du journaliste ont déclaré que son arrestation était due à la récente publication d'un livre intitulé "La mafia en Ukraine", qui décrit les relations entre la police et le monde criminel, notamment concernant des trafics de drogue. Ukrayina kryminalna affirme que le journaliste avait reçu des menaces de la part de la police suite à la parution du livre. Le journal en ligne a demandé au procureur général d'Ukraine de se saisir personnellement de cette affaire. Son rédacteur en chef, Oleh Eltsov, affirme avoir été agressé ces derniers mois à deux reprises par des inconnus.

Kostyantyn Sydorenko, 28 ans, a été arrêté alors qu'il se rendait dans les locaux de la police pour y récupérer une caméra volée quelques jours plus tôt. Des témoins affirment qu'un sac contenant des explosifs est apparu près de lui, sur le sol, lors de son arrestation. La police a refusé tout commentaire sur le sujet.
Kostyantyn Sydorenko couvrait l'élection du maire de Mukachevo pour www.hotline.com.ua, un site spécialisé dans l'inspection des processus électoraux en Ukraine. Le 20 mai, il avait filmé une intervention de la police pour déloger des militants de Pora, une organisation qui critique le déroulement des élections municipales de Mukachevo, installés devant un bâtiment officiel de Uzhhorod (proche de Mukachevo). La vidéo de cette intervention a été diffusée sur la chaîne locale M-Studio. Elle est également utilisée comme preuve de mauvais traitements dans un procès intenté par Pora contre la police. Le journaliste a été condamné à cinq jours de détention administrative, le 25 mai, pour résistance aux forces de l'ordre, au terme d'un procès de quelques minutes. Il a déclaré à l'audience ne s'être absolument pas opposé à la police lors de son arrestation.



Julien Pain
Bureau Internet et libertés / Internet desk
___________________________________________

Reporters sans frontières / Reporters Without Borders
TEL: ++ (0) 1 44 83 84 71. FAX: ++ (0) 1 45 23 11 51
Site Internet : [URL : www.internet.rsf.org], e-mail : [URL : internet@rsf.org].