Renaissance du conflit avec l'Abkhazie (2002)
2012-03-12

Suite à l'attaque de la république séparatiste d'Abkhazie par une troupe disparate composée de 400 à 500 nationalistes géorgiens et tchétchènes, des unités régulières russes et géorgiennes ont pris position des deux côtés de la frontière.

Pour Moscou, cette attaque à été préparée en sous-main par Tbilissi qui souhaite ainsi reprendre possession de cette république dont l'indépendance, autoproclamée, date de 1993. Les rebelles tchétchènes participeraient à cette opération à la fois pour "punir" l'Abkhazie, musulmane, mais soutenue par Moscou, et surtout pour disposer d'une base arrière afin d'attaquer les villes russes de la Mer Noire et en particulier le port de Sotchi et l'aéroport d'Adler. Le gouvernement géorgien réfute cette interprétation alors que le parlement du pays demande le retrait des forces de paix russes présentes dans cette région et leur remplacement par un contingent multinational.

(Octobre 2002)