"Le modèle ethnique bulgare" ou la coexistence intercommunautaire apaisée
2004-05-30

La Bulgarie fait partie des pays européens où des tensions liées aux problèmes des minorités ont eu lieu au cours de ces dernières décennies, sans toutefois mener à des conflits ouverts comparables à ceux qui se sont produits dans l'espace ex-yougoslave.

Les racines de ces tensions politiques et sociales sont à chercher dans des événements historiques lointains qui ont engendré des conditions de conflits latents et d'atavismes psychologiques au sein des populations balkaniques. C'est justement par des crises liées à la situation de la minorité turque que le pays s'était rendu tristement célèbre pendant la période 1985-1989, avant de choisir de façon irréversible la voie de la démocratie et de l'intégration aux structures européennes après « l'automne des peuples » de 1989, une voie qui lui a permis de trouver une solution adéquate aux problèmes des minorités.

Composition ethnique de la population en Bulgarie



Selon les données du dernier recensement national de mars 2001, la Bulgarie compte 7.973.673 habitants, dont les groupes ethniques suivants sont les plus nombreux [1] :
- Bulgares : 6.660.682 (83,6 % de la population )
- Turcs :757.781 (9,5 %)
- Roms : 365 797 ( 4,6 %)

Comparées aux résultats du recensement de décembre 1992 [2], ces données démontrent une diminution insignifiante en nombre absolu des personnes appartenant à la minorité turque, dont la part relative par rapport à la population totale de la Bulgarie reste stable. Force est de constater que le groupe ethnique bulgare a accusé une forte baisse démographique, tandis que celui des Roms a connu une croissance non négligeable. Aussi, l'analyse des résultats des derniers recensements mène-t-elle à des conclusions sur l'existence de différences notables entre les évolutions démographiques des groupes ethniques en Bulgarie.

Malgré plusieurs vagues d'émigration au cours du siècle précédent, la communauté turque reste la minorité la plus nombreuse en Bulgarie, avec un poids démographique, social et politique considérable. Elle fait partie des communautés musulmanes du Sud-Est de l'Europe caractérisées par une grande diversité ethnico-linguistique, et qui sont devenues des acteurs importants des événements dans les Balkans au cours des années 1990 et que la politique et l'opinion européennes ont « découvertes » par la force de ces événements [3].

Extrait de l'étude d'Assia STANTCHEVA - Synthèse de la Fondation Robert Schuman n°32 . Voir l'article complet sur [URL : http://www.robert-schuman.org/synth32.htm]

Notes


------------------------------------------------------------------------
[1] Institut National des Statistiques, [URL : www.nsi.bg]

[2] D'après les données du recensement du 4 décembre 1992, la population de la Bulgarie est de 8 487 317 habitants et sa composition ethnique est la suivante:
- Bulgares : 7.271.185 (85,7 %)
- Turcs : 800.052 (9,4 %)
- Roms : 313 396 (3,4 %)
- Autres 103 000 (1,3 %) : russes, arméniens, juifs, grecs, etc.
10.800 ressortissants bulgares se sont déclarés macédoniens - données de l'Institut National des Statistiques.

[3] Au sujet des communautés musulmanes dans le Sud-Est de l'Europe, voir entre autres Le nouvel islam balkanique : les musulmans, acteurs du post-communisme (1990-2000), dir. Xavier Bougarel et Nathalie Clayer , Paris, Maisonneuve et Larose, 2001, 509 p.