Russie : Poutine définit les grandes orientations de politique extérieure (mai 2004)
2013-12-04

Lors de son discours devant la Douma du 26 mai 2004, le président russe a défini les grandes orientations qu'il entendait mettre en œuvre dans le domaine des Affaires étrangères

Il faut l'adapter aux objectifs et aux potentialités de développement du pays. Le renforcement de l'intégration au sein de la CEI, notamment dans le cadre de l'Espace économique commun et de la Communauté économique eurasiatique font partie des grands objectifs. C'est une condition de la stabilité régionale et internationale. L'intérêt de Moscou est d'intégrer davantage l'économie mondiale et d'adhérer à l'OMC à de bonnes conditions. Il faut chercher à augmenter les exportations et à mieux protéger les intérêts des sociétés russes à l'étranger. Le chef de l'Etat a affirmé que la Russie continuera à développer le dialogue politique et économique avec les Etats-Unis, la Chine, l'Inde, le Japon et d'autres pays. Concernant la lutte contre le terrorisme, il a déclaré que la Russie ne se laisserait pas intimider par les provocations, soulignant toutefois que cette lutte ne saurait servir de prétexte à restreindre les droits de l'homme. La politique étrangère doit apporter des résultats concrets : assurer la sécurité de l'individu, étendre les activités d'entreprise, défendre les droits des Russes résidant à l'étranger. Évoquant la nécessité de protéger la Russie de toute pression ou agression potentielle, le chef de l'Etat a exposé les problèmes des Forces armées et leurs solutions. Il a qualifié leur modernisation d'objectif d'envergure nationale, et souligné la nécessité d'une gestion saine, notant que la transparence de l'économie militaire "est la condition sine qua non de la réforme".

Ria-Novosti/29/05/04