Formation du nouveau gouvernement macédonien
2004-06-07

M. Branko Crvenkovski, ancien Premier ministre, qui a été élu à la présidence de la République le 28 avril dernier par 62,66 % des voix, a proposé pour lui succéder M. Hari Kostov, ancien ministre de l'Intérieur. Ce dernier a obtenu la confiance du Parlement le 2 juin. Après trois jours de débat, les députés ont voté par 68 voix pour et 12 voix contre.

M. Kostov, né le 13 novembre 1959, est sorti de l'Université de Skopje avec un diplôme d'économiste et a travaillé entre 1983 et 1995 comme expert gouvernemental, conseiller économique et vice-ministre des Finances. M. Kostov a été conseiller auprès du gouvernement macédonien de 1986 à 1988. En 1995, il a représenté la Macédoine au sein de la Banque mondiale avant de prendre en charge la Banque commerciale, une des plus grandes du pays, en 1996. En 2002, il est devenu ministre de l'Intérieur. Il n'est membre ni de l'Alliance sociale démocrate de Macédoine (SDSM), ni d'une autre formation politique. Mais il bénéficie du soutien du parti au pouvoir. Il succède au Premier ministre Branko Crvenkovski, élu le mois dernier à la présidence de la Macédoine, en remplacement de Boris Trajkovski.

Le nouveau gouvernement est issu d'une coalition entre l'Alliance démocratique sociale de Macédoine, le Parti démocratique libéral et l'Union démocratique pour l'intégration, et comprendra 14 ministres. Le nouveau Premier ministre a indiqué que son gouvernement poursuivrait le travail de l'équipe précédente et annoncé qu'il ne procéderait pas à de grands changements au niveau de sa composition. Le poste de ministre de l'Intérieur qu'occupait M. Kostov sera repris par Salan Avramovski, ancien chef du département de la sécurité du ministère.

L'une des principales tâches du nouveau gouvernement sera de rester sur la voie des réformes, centrées sur la complète mise en oeuvre de l'accord de paix d'Ohrid, qui a mis fin il y a trois ans, au conflit armé entre les forces gouvernementales et les rebelles séparatistes albanais.

M. Kostov a souligné que la prospérité économique, l'augmentation du nombre d'emplois et l'amélioration du niveau de vie de la population resteraient les principaux objectifs de son cabinet.

La Macédoine a officiellement posé sa candidature le 22 mars pour entrer dans l'Union européenne, première étape dans le processus des négociations pour devenir membre à part entière de l'UE. Le gouvernement macédonien espère devenir membre de l'UE vers 2010.