Russie : le parti communiste dans la tourmente - Ziouganov en difficulté (juillet 2004)
2013-12-19

Deux congrès du Parti communiste de la Fédération de Russie (KPRF) se sont déroulés à Moscou, au cours du premier week-end de juillet 2004. Le quorum requis a été atteint dans les deux cas (des représentants du ministère de la Justice et de la Commission électorale centrale étaient présents), mais les décisions adoptées ont été diamétralement opposées. Guennadi Ziouganov a conservé le pouvoir au KPRF, et le gouverneur de la région d'Ivanovo, Vladimir Tikhonov, a été élu à la tête de l'autre parti communiste "alternatif". Le ministère de la Justice devra trancher sur la légitimité respective de ces deux organisations.

Le conflit interne a éclaté à la veille du Congrès du KPRF, lorsque les adversaires de Guennadi Ziouganov ont convoqué une séance plénière alternative et démis de leurs fonctions le leader (Ziouganov) et ses adjoints. Ils ont élu provisoirement à la présidence de leur parti Vladimir Tikhonov, gouverneur de la région d'Ivanovo.

Guennadi Ziouganov a, par ailleurs, perdu un autre poste: le Conseil de coordination de l'Union populaire patriotique de Russie (UPPR) l'a démis de ses fonctions de président pour "violations grossières des statuts de cette organisation : obstacles à la convocation et au travail normal du Conseil de coordination de l'UPPR, et tentative d'instaurer un régime de pouvoir personnel à l'intérieur de cette coalition".

Ria-Novosti/6 juillet 2004