Tourisme de conférence en Hongrie : de bonnes potentialités, mais une infrastructure défectueuse
2004-07-22

Selon les experts, la rentabilité du tourisme hongrois pourrait s'améliorer grandement par le développement du tourisme de congrès. L'obstacle majeur en est, de nos jours, le manque de salles de congrès de grandes dimensions. Le Centre de Congrès de Budapest, dont la capacité d'accueil est la plus importante, ne peut contenir que 1800 congressistes au maximum.

Selon les données fournies par l'Organisation mondiale du tourisme, à l'heure actuelle le tourisme de congrès représente 4 % du total des voyages, tandis que la part des voyages d'affaires atteint 12 %. L'expérience montre que les congressistes prétendent à des services de qualité. Ce sont des consommateurs dits de prestige qui dépensent trois à quatre fois plus que le touriste moyen. En Hongrie où les touristes de loisir dépensent peu, le multiplicateur peut être 6 à 8. Cette branche du tourisme est plus calculable, puisque le lieu des manifestations est choisi plusieurs années à l'avance. De surcroît, dans la plupart des cas, les congrès et les conférences sont organisés au printemps et en automne et non pendant la grande saison d'été.

Budapest, sixième sur la liste mondiale



Au palmarès mondial de 2002 de l'ICCA (International Congress and Convention Association), la Hongrie a occupé le 19ème rang pour le nombre des manifestations qui y ont été organisées. Dans la région d'Europe centrale, elle n'a été devancée que par l'Autriche. Au palmarès des villes, Budapest était classé sixième. Cette place relativement bonne est due, selon maints spécialistes, au fait que sur une cinquantaine de milliers d'organisations internationales qui se réunissent régulièrement, 4200 ont des membres hongrois. Un autre atout est le niveau plutôt modeste des prix hongrois.

Selon les données de l'Office hongrois des congrès (MKI), l'an dernier 368 congrès, foires et expositions ont été organisés en Hongrie. La plupart ont eu lieu à Budapest. Les congrès et les conférences les plus nombreux ont un caractère scientifique. Ces manifestations ont vu la participation des représentants de 73 nations, la plupart étant venus d'Allemagne, de France, de Grande-Bretagne et d'Autriche.

Parmi les congrès et les conférences programmés pour cette année, les congrès de médecins revêtent une importance particulière : on attend 1200 congressistes à la réunion internationale dédiée à la diagnose de laboratoire, 1000 à 1500 à celle des chirurgiens de la main et 700 à 1000 à celle des spécialistes des maladies du tube digestif. La rencontre des Communautés juives d'Europe aura lieu en mai à Budapest. On y attend 1000 participants. Comme aucun hôtel de Hongrie ne répond aux besoins spéciaux des Juifs religieux, les repas casher seront fournis par Vienne.

La faible capacité d'accueil, principal obstacle du développement



Budapest et la Hongrie sont en retard quant au niveau du trafic aérien, des aéroports et de la voirie, tout comme du point de vue des aires de stationnement et des salles de réunion. Mais le problème majeur vient du fait que les organisateurs de congrès ne peuvent proposer d'établissement plus grand que le Centre de Congrès de Budapest pouvant accueillir 1800 congressistes. La majeure partie des hôtels de la capitale ne peuvent héberger à la fois que quelques centaines de personnes. Le problème est quelque peu allégé depuis 2002 par la réouverture du Grand Hôtel Royal complètement rénové qui propose à un millier des congressistes un centre de conférence comprenant sur 2600 mètres carrés, 30 salles et une salle de bal. Ces deux ou trois dernières années, plusieurs salles de congrès neuves pouvant accueillir plusieurs centaines de personnes sont venues élargir l'offre. Chacun des hôtels quatre ou cinq étoiles, rénovés dernièrement sont aménagés de manière à se prêter à des conférences.

Selon l'Office hongrois MKI, faute d'infrastructure adéquate, la Hongrie ne pourra, en 2004, briguer l'organisation d'une bonne dizaine de congrès accueillant chacun 4000 à 10000 personnes. Ces manifestations seront tenues à Vienne ou à Prague.

L'insuffisance pourrait être comblée, au moins partiellement, par les grands investissements prévus dans la capitale. La construction d'un Palais des Congrès pouvant accueillir 5000 personnes est programmée dans la Cité du Millénaire sur la rive gauche du Danube. Un hall de congrès multifonctions, de 10000 mètres carrés est sur le pupitre des concepteurs dans l'enceinte des Foires de Budapest. Il pourra contenir 10 000 personnes. Plusieurs groupes d'investisseurs méditent la construction à Budapest d'un Centre de congrès pouvant accueillir plus de 2000 personnes. Mais la date de la mise en chantier de ces édifices est pour le moment incertaine.


Voir aussi notre article "[URL : article585]"