Vladimir Poutine précise son point de vue sur l'avenir de la CEI (2004)
2012-12-18

Vladimir Poutine a présidé le 19 juillet une réunion du Conseil de sécurité de la Russie consacrée à la Communauté des Etats indépendants.

Le Président russe juge nécessaire de rénover le modèle de coopération au sein de la CEI. "Les résultats de l'activité de la CEI pourraient être bien plus importants", a-t-il déclaré. "Cela concerne notamment la Russie, dont la politique au sein de la CEI ne s'est pas toujours distinguée par son efficacité, son pragmatisme, et, ce qui importe surtout, son esprit de suite", a-t-il dit. "Nous sommes à une étape du développement de la CEI où nous nous trouvons devant une alternative : ou bien nous parvenons à renforcer considérablement la Communauté et à créer, sur sa base, une structure régionale fonctionnant réellement et ayant une influence dans le monde, ou bien cet espace géopolitique subira inévitablement une érosion et, par conséquent, les Etats membres ne manifesteront aucun intérêt à travailler en son sein", a-t-il noté. "Nous ne devons pas admettre une pareille tournure des événements", a-t-il souligné. La Russie, qui a été et restera la "locomotive" des processus d'intégration dans l'espace de la CEI, doit proposer des variantes attrayantes de règlement des problèmes communs, "jouer un rôle important afin de rehausser le prestige de la CEI". Toutefois, a-t-il mis en garde, "il serait erroné de croire que la Russie possède le monopole de l'activité dans cet espace".

Un conseil de coordination pour la Communauté des Etats indépendants (CEI) sera créé auprès du Conseil de sécurité de la Russie, a annoncé le 19 juillet le secrétaire de cette structure, Igor Ivanov, à l'issue de la réunion du Conseil consacrée à la politique de la Russie au sein de la CEI. Les ministères, les administrations et le gouvernement dans leur ensemble sont invités à intensifier le travail dans le cadre de la CEI, a-t-il dit. Vladimir Poutine a réaffirmé que le développement de la coopération dans le cadre de la CEI constituait une véritable priorité de la politique extérieure russe, allant dans le sens des intérêts nationaux du pays, a noté Igor Ivanov.

La Russie est prête à coopérer avec tous les pays manifestant de l'intérêt pour la CEI, a déclaré le chef de la diplomatie russe, Serguéï Lavrov. Il a souligné que Vladimir Poutine insisterait sur l'application par toutes les structures étatiques de la politique d'approfondissement du partenariat au sein de la CEI. Il a qualifié d'erronée l'opinion selon laquelle la Russie pourrait imposer sa volonté à d'autres membres de la CEI. "Les pays membres de la CEI sont des Etats souverains. Ils ont le droit de choisir eux-mêmes leurs partenaires", a-t-il dit. La Russie est prête à coopérer avec tous ces pays pour faire de la CEI une région stable et économiquement prospère.

Ria - Novosti / 20 juillet 2004