Ota Sik (1919-2003), ancien artisan de la réforme économique tchèque
2013-01-21

Ota Sik, l'artisan de la réforme économique, dans les années soixante, dans l'ancienne Tchécoslovaquie communiste, est décédé dimanche 22 août 2004, des suites d'une longue maladie, à Saint-Gallen en Suisse.

Ota Sik est né le 11 septembre 1919, à Plzen, en Bohême de l'ouest. Au chômage, il entre au parti communiste illégal dès 1940. Il est arrêté en 1941 et déporté dans le camp de concentration nazi de Mathausen. Après la guerre, il commence à faire carrière dans la hiérarchie communiste qui vient de prendre le pouvoir. En 1962, il est membre du Comité central du parti communiste, alors que depuis 1961, il est le directeur de l'Institut économique de l'Académie des sciences. Les années suivantes, il révise complètement ses vues sur l'économie et, à la tête de plusieurs spécialistes en économie, il propose un programme de réforme radicale reposant sur la liaison entre l'économie planifiée et l'économie de marché. Ce programme est adopté par la direction communiste tchécoslovaque, en 1965. Ota Sik se range parmi les réformateurs, les hommes du Printemps de Prague 1968. Survient l'occupation soviétique... Ota Sik est démis de toutes ses fonctions, exclu du parti communiste. Il choisit l'exil et la Suisse. Il devient pédagogue, enseigne l'économie à Bâle et à Manchester, de 1973 à 1989, il est professeur à la Haute école des sciences économiques et sociales de Saint-Gallen. Après la chute du communisme, en 1989, Ota Sik revient en Tchéquie. Pendant une courte période, il est membre du Conseil de consultants du Président Vaclav Havel, mais il choisit de retourner en Suisse... Ses anciens collègues et ses amis en Tchéquie le considèrent comme un grand spécialiste en économie, préconisant une troisième voie, et qui sera certainement reconnu par l'histoire.