La participation militaire de l'Arménie en Irak en discussion (2004)
2012-12-12

L'Arménie, après plusieurs annonces officielles, confirme l'envoi d'un contingent de 50 hommes en Irak pour janvier, coordonné avec les troupes polonaises au sein de la coalition. Le 6 septembre, le président Arménien Robert Kotcharian et le président Polonais Alexandre Kwasniewski avaient signé un accord de coopération sur la sécurité entre les deux pays.

_ L'Arménie est le deuxième pays de la CEI à envoyer des troupes en Irak, après l'Ukraine. Dès septembre, une équipe de fonctionnaires militaires ira sur le terrain en prévision de l'opération.

_ Or le Parlement Arménien souhaite discuter prochainement de cette question. Selon Artur Bagdasaryan, le Président de l'Assemblée Nationale Arménienne, le point litigieux porte sur le choix d'un petit contingent plutôt qu'une grande formation militaire. Mais la plupart des critiques proviennent du Parti Démocrate qui voit dans cette participation arménienne en Irak un risque inquiétant pour les 25 000 arméniens vivant en Irak. Des meurtres d'arméniens par des groupuscules islamistes ont déjà eu lieu dans ce pays. L'envoi de militaires arméniens en Irak pourrait donc accroître les tensions autour de cette population mise à mal depuis la guerre irakienne.