Pologne : la demande de "réparations de guerre" accroît les tensions avec l'Allemagne
2004-09-11

La Diète, chambre basse du parlement polonais, a adopté vendredi 10 septembre à la quasi-unanimité une résolution demandant à l'Allemagne des réparations pour les dommages subis par la Pologne pendant la Seconde guerre mondiale et estimant que la Pologne n'a {"aucune responsabilité financière"} vis-à-vis des expulsés allemands après le conflit.

Approuvée par 328 députés (il y a eu une abstention), la résolution constate que la Pologne "n'a pas reçu jusqu'ici de compensation financière adéquate, ni de réparations de guerre pour d'énormes destructions matérielles et immatérielles provoquées par l'agression, l'occupation le génocide allemands".
Les députés somment le gouvernement polonais de "prendre des initiatives adéquates en la matière" auprès du gouvernement allemand.
Cette formule a été adoucie par rapport au projet initial de la résolution qui "exigeait" de l'Allemagne des réparations de guerre redevables au titre des pertes et dommages subis par la Pologne.

La Diète polonaise déclare en même temps que "la Pologne ne porte aucune responsabilité financière à l'égard des citoyens de la République Fédérale d'Allemagne au titre de la Seconde guerre mondiale et de ses suites".

L'adoption de ce texte fait suite à des initiatives d'organisations d'expulsés en Allemagne, telles que le projet d'un Centre contre les expulsions à Berlin ou les revendications de réparations à l'égard de la Pologne pour les biens spoliés.
Les députés polonais appellent le gouvernement allemand à "reconnaître comme illégales et injustifiées" ces revendications, et à "cesser d'encourager ses citoyens à saisir les tribunaux contre la Pologne".

Le texte somme le gouvernement polonais de "prendre des initiatives concrètes" afin que l'Allemagne "reconnaisse définitivement son éventuelle responsabilité face aux demandes de compensations" de la part d'Allemands expulsés et privés de leurs biens à la fin de la guerre.