Géorgie : un candidat officiel à l'élection présidentielle d'Akhazie du 3 octobre 2004
2012-03-12

Raoul Khadjimba abandonne son poste de premier ministre à quelques semaines des élections présidentielles. Il bénéficierait de l'appui du président abkhaze actuel, Vladislav Ardzinba (non réeligible à la suite de deux mandats), et de celui du président russe, Vladimir Poutine. Il déclare vouloir une Abkhazie indépendante de la Géorgie, mais aussi de la Russie.

2 septembre, Soukhoumi (capitale de l'Abkhazie)

. 6 candidats sont enregistrés en vue de l'élection présidentielle prévue le 3 octobre prochain dans la république autoproclamée et non reconnue internationalement d'Akhazie :
- Raoul Khadjimba, ancien premier ministre,
- Sergueï Bagaptch, mouvements d'opposition Amtsakhara et Abkhazie Unie,
- Valeri Artchaba, actuel vice-président. Il a ensuite déclaré le 5 septembre se retirer suite "aux violations constatées de la Constitution de la République d'Abkhazie",
- Sergueï Tchamba, ancien ministre des affaires étrangères,
- Anri Jerguenia, ancien premier ministre,
- Iakoub Lakoba, leader du Parti Populaire d'Abkhazie.

D'autres candidatures ont été refusées, dont celle d'Alexandre Ankvab, ancien ministre de l'intérieur, leader du mouvement d'opposition Aytayra (renaissance), qui ne s'était pas soumis au test de maitrise de la langue abkhaze.

L'élection de Raoul Khadjimba semble à priori acquise. Mikhail Saakachvili avait déjà proposé, le 26 mai 2004, la constitution d'une Fédération de Géorgie, avec une République Autonome d'Abkhazie. Le dialogue, qui dépend de l'état des relations russo-géorgiennes actuellement au plus bas, est au point mort.



Voir aussi

: [URL : 1446]