Législatives en Slovénie : victoire de l'opposition de centre-droit
2004-10-04

L'opposition de centre-droit a remporté dimanche les élections législatives en Slovénie, selon des résultats officiels portant sur 99 % des suffrages exprimés. Elle devance d'un siège la coalition gouvernementale de centre-gauche sortante.

Selon les résultats de la commission électorale centrale à Ljubljana, le Parti démocratique slovène (SDS, centre-droit) et la Nouvelle Slovénie (NSi, droite), les deux principaux partis de l'opposition alliés au sein de "Coalition Slovénie", recueillent 38,03 % des voix. Ils obtiennent 38 des 90 sièges en jeu.
Les trois partis de la coalition sortante, Démocratie libérale (LDS, centre-gauche), la Liste unie des démocrates-sociaux (ZLSD, gauche) et le Parti démocratique des retraités (Desus, centre), sont eux crédités de 37,03 % des suffrages et de 37 sièges.

Le Premier ministre, Anton Rop, a immédiatement admis la défaite de sa coalition. Mais aucun des deux blocs n'est en mesure de former à lui seul un gouvernement.
Selon les derniers sondages publiés durant la soirée, à droite, le SDS recueillerait 29,2 % (29 sièges) tandis que la NSi obtient 8,8 % (9 sièges). A gauche, le LDS est crédité de 22,77 % (23 sièges), le ZLSD obtient 10,2 % (10 sièges) et le Desus atteint 4,02 % (4 sièges).

Il faut disposer de 46 sièges pour détenir la majorité au parlement monocaméral slovène. Le Parti national slovène (SNS, nationaliste), avec 6,34 % (6 sièges) et le Parti populaire (SLS, centre-droit), avec 6,86 % (7 sièges), pourraient jouer le rôle d'arbitre.

Le taux de participation s'est établi à 59,6 %, contre 70,14 % lors des précédentes élections générales en octobre 2000. Il appartient au président slovène, Janez Drnovsek, de désigner après la publication des résultats officiels, le 13 octobre, le chef du prochain gouvernement.

SDA-ATS