Géorgie : confusion et tension suite à l'election présidentielle en Abkhazie (octobre 2004)
2012-03-12

Un officiel russe nommé premier ministre

La confusion s'est installée dans les résultats de l'élection présidentielle du 3 octobre, la Commission Centrale des Elections de Soukhoumi étant revenue plusieurs fois sur les comptages de votes. La tension s'est développée suite à la réunion infructueuse entre le président sortant Vladislav Ardzinba et les deux candidats tour à tour déclarés gagnants Raoul Khadjimba (prorusse) et Sergueï Bagapsh (nationaliste et soutenu par les vétérans de la guerre abkhazo-géorgienne).

Les évènements se sont rapidement enchaînés après les élections du dimanche 3 octobre.

3.10.04

. Le président de la Géorgie, Mikhaïl Saakachvili, rappelle à la BBC que la communauté internationale n'a jamais reconnu la sécession de l'Abkhazie et que ces élections "présidentielles" sont illégitimes.

3.10.04 dans la soirée

. Le président de la Commission Centrale des Elections, Sergueï Smir, déclare les élections présidentielles valides sur tout le territoire abkhaze.

4.10.04

. Une agence de presse abkhaze annonce la victoire de Raoul Khadjimba, premier ministre de mai 2003 à août 2004, candidat soutenu par le président sortant Vladislav Ardzinba et par le président russe Vladimir Poutine, avec 52,84 % des voix (101.500 suffrages). Sergueï Bagapsh, premier ministre en 1999 et 2000, président de la compagnie TchernoMorEnergo, candidat d'opposition soutenu par les vétérans de la guerre abkhazo-géorgienne, mariée à une Géorgienne, recueillerait 33,58 % des voix (64.500 suffrages).

4.10.04 matin

. Le ministre des conflits de la Géorgie, Goga Khaindrava, déclare que "les élections présidentielles abkhazes sont fondamentalement illégitimes, Raoul Khadjimba n'a pas plus de partisans en Abkhazie que Sergueï Bagapsh, les négociations entre l'Abkhazie et la Géorgie seront certainement plus faciles avec Raoul Khadjimba lorsque la Russie aura amendé sa position (car il a appartenu aux services russes de sécurité)".

4.10.04 midi

. L'opposition abkhaze proteste :192.109 suffrages seraient validés pour les 5 candidats, alors que les listes électorales comptaient fin août entre 160 et 180 000 inscrits. Elle demande un recomptage.

4.10.04 après-midi

. Une agence de presse annonce la mort d'un soldat de la "force de paix" russe dans la zone de conflit abkhazo-géorgienne. Il s'agirait d'un suicide.

4.10.04 après-midi

. Suite aux violations de procédure constatées dans certains bureaux de vote, la Commission Centrale des Elections invalide les résultats précédemment annoncés. Certains médias russes font état de la victoire de Sergueï Bagapsh avec 56 % des suffrages valides. Raoul Khadjimba déclare que les élections ont été "irrégulières et injustes".

4.10.04

. Le président de l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération Européenne, Salomon Passy, ministre des affaires étrangères de la Bulgarie, déclare "supporter l'intégrité territoriale de la Géorgie, ne pas reconnaître la sécession de l'Abkhazie, exiger le retour dans leurs foyers des personnes déplacées avant toute élection et l'illégitimité des élections du 3 octobre".

4.10.04

. Le ministre russe des affaires étrangères, Sergueï Lavrov, sur foi des informations transmises, qualifie les élections présidentielles abkhazes du 3 octobre de "démocratiques". Il souhaite que les nouvelles autorités abkhazes et les autorités géorgiennes résolvent pacifiquement le conflit qui les oppose.

5.10.04

. Le département d'Etat américain, par la voix d'Adam Ereli, déclare n'avoir aucun commentaire à effectuer sur les "élections" abkhazes et rappelle le soutien des Etats-Unis à l'intégrité territoriale de la Géorgie. Il souhaite, lui aussi, la mise en oeuvre d'une solution pacifique au conflit.

5.10.04

. Raoul Khadjimba demande l'annulation des élections. Sergueï Basgpsh déclare sortir vainqueur avec 51,1% des voix. Il s'étonne de se voir qualifier de "progéorgien" alors qu'il se considère "prorusse". Le président sortant réunit en vain, durant deux heures, les deux candidats.

6.10.04

. La Commission Centrale des Elections annonce de nouveaux résultats, hors district de Gali : 45,7 % pour Sergueï Bagapsh et 38,4 % pour Raoul Khadjimba. Les résultats des 3 circonscriptions de Gali sont annulés. De nouvelles élections s'y tiendront le 17 octobre. Ce district, en proximité immédiate de la Géorgie, a vu le retour de quelques milliers de personnes déplacées (sur 300 000). La population y serait composée à 60 % d'habitants d'ethnie géorgienne porteurs de passeports géorgiens, non habilités à voter.

6.10.04

. Le président sortant, Vladislav Ardzinba, met en garde la population contre le risque de guerre civile et critique la Commission Centrale des Elections pour la remise en cause de la victoire de Raoul Khadjimba. Il nomme un nouveau premier ministre, Nodar Khashba, précédemment fonctionnaire au ministère russe des situations d'urgence.

7.10.04

. Le candidat Raoul Khadjimba dépose un appel auprès de la Cour Suprême d'Abkhazie afin d'annuler les décisions de la Commission Centrale des Elections.

Dans le cas contraire, le résultat des élections présidentielles dépendrait du seul district d'Abkhazie dans lequel l'ethnie géorgienne est redevenue majoritaire, comme elle l'était pratiquement dans tous les autres districts jusqu'en 1993. Ce paradoxe ne peut laisser indifférent Moscou et ses alliés à Soukhoumi. La nomination de Nodar Khashba en est la première illustration.