Biélorussie : Le journaliste russe Pavel Cheremet agressé à Minsk (2004)
2013-12-12

Dans la soirée du 17 octobre, Pavel Cheremet, directeur des projets spéciaux de la première chaîne de la télévision russe, a été agressé et passé à tabac par deux inconnus à Minsk, alors qu'il sortait d'un immeuble en compagnie de la journaliste Svetlana Kalinkina.

Pavel Cheremet a été conduit au commissariat et inculpé de désordre sur la voie publique, avant d'être mis en observation à l'hôpital, à sa demande, car il souffrait de violents maux de tête.

Pavel Cheremet, s'est vu remettre une convocation devant le juge pour le 20 octobre. Dans une interview accordée à la radio "Echo de Moscou", il a qualifié de "provocation" l'agression dont il a été victime. Il a raconté que la milice, arrivée sur les lieux après l'incident, avait interpellé les deux jeunes individus et proposé au journaliste de se rendre au commissariat pour déclarer l'agression. Quelques instants plus tard, un autre policier venait lui signifier sa garde à vue car, après une rapide enquête, l'agressé était devenu l'agresseur.

Dans un communiqué, le ministère russe des Affaires étrangères disait espérer que les autorités biélorusses prendraient toutes les mesures nécessaires pour que les auteurs de l'agression reçoivent le châtiment qu'ils méritent. Le ministère affirmait être en contact permanent avec l'ambassade de Russie à Minsk qui tentait d'éclaircir les circonstances exactes de l'incident.

- Pavel Cheremet et Svetlana Kalinkina sont les coauteurs d'un livre intitulé "Un président d'occasion", très critique vis-à-vis des autorités biélorusses et du président Loukachenko.
- Pavel Cheremet dirigeait auparavant l'antenne de la chaîne, à Minsk. Emprisonné plusieurs mois en 1997 pour "franchissement illégal de la frontière biélorusso-lituanienne" lors d'un reportage, il avait dû sa libération à l'intervention personnelle de Boris Eltsine. Trois ans plus tard, Dmitri Zavadski, un technicien qui travaillait avec lui, disparaissait et n'a jamais été retrouvé.

Ria-Novosti/17 octobre 2004