Protestantisme en Roumanie : l'unitarisme transylvanien
2004-10-19

Le mouvement unitarien est né presque simultanément en Pologne, en Transylvanie et en Angleterre au milieu du 16e siècle dans la foulée des réformes luthériennes et calviniennes. C'est un évêque luthérien - le pasteur David Ferencz (1520?-1579) - qui introduisit en 1566 la réforme unitarienne à Cluj (anciennement Kolozsvar). À l'entrée de l'église centrale se trouve d'ailleurs une pierre sur laquelle, selon la tradition, David prêcha et convertit toute la population de Cluj. Originalité de cette prédication : il n'y a, selon la Bible, qu'un seul Dieu. Dieu est donc unique et la doctrine de la trinité est contraire aux Écritures.

L'histoire de l'unitarisme se confond avec celle d'une minorité persécutée. Une exception de taille toutefois, en 1568 quand le roi Jean Sigismond (1540-1571), converti à l'unitarisme, fit accepter - lors de la Diète de Torda - un édit de liberté religieuse. Le premier en Europe !

L'Église unitarienne de Transylvanie connut une existence difficile jusqu'au moment où, vers la fin du 18e siècle, elle retrouva une relative importance et entra en relation avec des groupes unitariens en Angleterre et aux Etats-Unis.

Aujourd'hui, les unitariens seraient plus de 70 000 en Transylvanie, ils sont principalement hongrois.

Source : "Profils de libertés"/Centre de Recherche et d'Information sur les Questions Éthiques, Théologiques et Sociales (CRIQUETS)

Site Internet : [URL : http://prolib.net/theologie/202.030.pap.depraz.htm]