Les restaurants géorgiens en France
2013-12-28

Version initiale 21 octobre 2004

Paris découvrit la cuisine géorgienne dans les années 1920, en particulier le yaourt, que d'autres nations d'Europe de l'Est connaissaient déjà. Deux restaurants géorgiens se rendirent célèbres dans l'après-guerre : la tradition ne s'est pas perdue aujourd'hui. Ailleurs, Moscou, malgré les évènements, a vu le nombre de restaurants caucasiens et géorgiens multipliés par dix. New-York en prend le chemin. Les émigrations politiques et économiques du XXéme siècle auront été les meilleurs vecteurs de cette cuisine méridionale millénaire.

L'entre-deux guerres



Durant l'entre-deux guerres, des restaurants géorgiens s'ouvrent sur la Côte d'Azur, à Cannes et à Juan-lès-Pins en particulier. Nicolas Tchèrkessi, Simon Mikéladzé, Sacha Khinsiachvili et Tatarkhan Antadzé en sont les chevilles ouvrières. Certains de ces établissements ferment vite, d'autres perdurent jusqu'aux années 1950.

L'après IIème guerre mondiale



Hélène et Micha Tsagarelli diffusent la cuisine géorgienne à Paris ; ils s'installent ensuite à Leuville-sur-Orge, dans l'Essonne, et accueillent une clientèle plus communautaire.

Dans les années soixante et soixante-dix, les frères Apollon et Tatarkhan Antadzé marquent la vie parisienne avec leur fameux restaurant "La Toison d'Or" à Paris, dans le XVème arrondissement.

Le début des années 2000



Au début des années 2000, Roussoudane Mikéladzé propose des spécialités culinaires géorgiennes à la "Maison du Caucase", une galerie d'art au 68 rue du Cardinal Lemoine, à Paris dans le Vème arrondissement : plats de Gourie et vins de Kakhétie en constituent la carte.

De 2004 à 2007, Lia Silauri, une étudiante géorgienne restée en France, tient la nouvelle "Toison d'Or" au 13 rue Anastase à Paris dans le 3ème : la découverte de la cuisine géorgienne s'y fait à des prix raisonnables, une vingtaine d'euros.

De 2003 à 2010, Zoïa Tchitchoua apporte à Rennes l'expérience des plats géorgiens préparés à l'ancienne, à des prix tout aussi raisonnables -"Restaurant Ma Petite Géorgie" au 27 rue Sainte Melaine-.

De 2007 à 2011, à Paris, dans le VIème, 3 rue du Sabot, d'abord sous le nom de "La Maison géorgienne", puis sous le nom "Le Restaurant géorgien", avec un changement de direction en 2008, , des spécialités géorgiennes sont proposées dans un cadre luxueux, sur 3 étages.

De mi-2008 à 2011, à Paris, dans le 1er arrondissement, 8 - 10 rue Coquillère, "Deda Saveurs Géorgiennes" offre un cadre chaleureux avec jardin, four à pain (toné), cave (marani), épicerie, foyer, bibliothèque ... et spécialités géorgiennes.

De 2010 à 2012, à Caen, 114 rue d'Auge, "Chez Natia", Natia s'en remet aux spécialités géorgiennes "familiales", à prix raisonnable.

Aujourd'hui



Aujourd'hui, la tradition des restaurants géorgiens perdure toujours en France :

- A Paris, le restaurant

"Pirosmani", 6 rue Boutebrie 75005. Tél : 01 43 26 17 65

, ouvert tous les jours sauf dimanche et lundi midi, 20 couverts. Serge Ossipov est aux fourneaux depuis la fin des années 90, après avoir tenu un restaurant géorgien à Moscou. Spécialités géorgiennes au mille saveurs, cuisine sur place et à emporter : galettes au fromage (khatchapouri), viandes à la sauce aux noix (satsivi), bœuf en sauce (tchakhokhbili), raviolis (khinkali), brochettes (mtsvadi), vins géorgiens et quelques spécialités russes. Il accueille une clientèle jeune. Idéal pour tête à tête. (Menu à 12 euros à midi et à 20 euros le soir).

- A Paris, le restaurant

"Caucase", 79 avenue Bosquet, 75 007. Tél : 01 45 55 19 79

a été ouvert en 2009 par Inga et Vika. L'équipe a été renouvelée ; elle propose une cuisine géorgienne à l'ancienne, au mille saveurs, galettes au fromage (khatchapouri), raviolis (khinkali), brochettes (mtsvadi), plats familiaux à la carte (odjakhouli), volailles à la sauce aux noix à la demande (statsivi) et vins géorgiens (Saperavi en particulier).

- A Nancy, depuis plus d'une décennie, Nanouli et Vassili tiennent le restaurant

"Chez Vassili", Brasserie du Parc, 46 Boulevard du 26ème R.I. 54 000. Tél : 03 83 30 61 29

. Cuisine franco-géorgienne au mille saveurs. Du mardi au samedi 11 à 15 heures, jeudi / vendredi / samedi 18 heures 30 à 23 heures. 40 couverts. Quelques propositions : galettes au fromage (khatchapouri), petits raviolis de boeuf (pilmeni), brochettes (mtsvadi), lasagnes (kartuli), feuilleté gèorgien (napoleoni). Entrée, plat et dessert à partir de 20 Euros. Vins géorgiens.

- A Dieppe, en août 2013, Lika et Davit ouvrent le restaurant

"Tbilissi", 34 rue du Bœuf, quai Duquesne, 76200. Tél : 02 35 50 92 74

: ils préparent de la cuisine géorgienne traditionnelle, épinards (pkhali) et aubergines aux noix, marinades de viande, ... Menus à 14 et 18 euros.

- A Paris, depuis la fin 2013,

L'épicier - traiteur Le Colchide, 87 rue des Poissonniers, 75017. Tél : 01.73.71.01.60 / 06.51.27.82.67

, propose des plats à emporter ou à déguster sur place.

D'autres restaurants proposent parfois des plats géorgiens sous le label de cuisine caucasienne, ou même parfois de cuisine russe, à Paris, Erstein (67), Genève, Marseille, Nice et Vienne (38). Quelle qu'en soit leur qualité, l'authenticité n'est pas toujours vérifiable.


Remerciements à Hélène Antadzé.

Voir aussi



-

[URL : 1530]

- [URL : 2202]

- [URL : 5254]

- Pirosmani : [URL : http://www.tripadvisor.fr/Restaurant_Review-g187147-d1218593-Reviews-Pirosmani-Paris_Ile_de_France.html]

- Chez Vassili : [URL : http://www.chezvassili.com]

- Tbilissi : [URL : http://www.tripadvisor.fr/Restaurant_Review-g207347-d4430059-Reviews-Tbilissi-Dieppe_Seine_Maritime_Haute_Normandie_Normandy.html].

- Chez Natia : [URL : http://www.ouest-france.fr/chez-natia-de-la-georgie-la-rue-dauge-577664]

- La Maison géorgienne : [URL : http://www.yelp.fr/biz/la-maison-georgienne-paris]

- Deda saveurs géorgiennes : [URL : http://www.restoaparis.com/fiche-restaurant-paris/deda-saveurs-georgiennes.html]

- [URL : 2459]

.