Législatives au Kosovo : le parti de Rugova en tête (avril 2004)
2012-01-19

Le parti du président Ibrahim Rugova a remporté les élections législatives au Kosovo, organisées samedi 23 octobre, sans atteindre la majorité absolue.

Ces élections, les deuxièmes depuis que l'Onu administre la province, sont apparues comme un test de la capacité de la communauté internationale à réduire les tensions ethniques au Kosovo dont le statut final doit être discuté l'année prochaine. Mais les 80.000 serbes de la province ont massivement boycotté le scrutin. « Les élections ont été un échec au point de vue du maintien du caractère multiethnique du Kosovo. En boycottant les élections, les Serbes ont envoyé un message unanime qui provient de leurs conditions de vie insupportables », a déclaré Vojislav Kostunica, premier ministre de Serbie.

Les premières estimations donnent les résultats suivants :
- La Ligue démocratique du Kosovo (LDK) d'Ibrahim Rugova obtiendrait 47 % des voix, contre 27 % à son principal rival, le Parti démocratique du Kosovo (PDK) de l'ancien commandant de l'UCK, Hashim Thaçi.
- L'Alliance pour le futur du Kosovo, de Ramush Haradinaj, lui aussi ancien leader de l'UCK, serait en troisième position avec 8 %, devançant de deux points le parti Ora (l'Heure) de Veton Surroï, éditorialiste devenu patron de presse et, depuis peu, homme politique.

M. Rugova avait revendiqué, dimanche, pour son parti, une victoire à la majorité absolue. "Selon nos rapports, la LDK a remporté plus de 50 % de voix et sera le principal parti dans le nouveau Parlement", avait-il déclaré. Mais son estimation n'avait pas été confirmée par d'autres sources.

Si les premiers résultats se confirmaient, la LDK n'obtiendrait pas la majorité absolue et aucun parti ne pourrait former seul le gouvernement. À l'instar des précédentes législatives en 2001, une coalition s'imposerait alors d'elle-même.

Sources : dépêches d'agences.