Sommet de l'Organisation de coopération centrasiatique (OCCA) à Douchanbé (2004)
2013-12-04

Un sommet de l'Organisation de coopération centrasiatique (OCCA) s'est tenu le lundi 18 octobre 2004 à Douchanbé, au cours duquel la Fédération de Russie a adhéré à cette organisation et l'Afghanistan a été admis en qualité d'observateur.

Au début des travaux, les Présidents russe, kazakh, kirghize, ouzbek et tadjik ont signé un protocole consacrant l'adhésion de la Russie au Traité passé entre le Kazakhstan, le Kirghizstan, le Tadjikistan et l'Ouzbékistan le 28 février 2002. L'adhésion de la Russie à l'OCCA est conforme à ses intérêts nationaux, a déclaré Vladimir Poutine. Les Présidents ont adopté une déclaration conjointe, dans laquelle ils soulignent "l'importance des efforts conjugués dans la lutte contre le terrorisme international, l'extrémisme religieux, le trafic de drogue et d'autres menaces pour la sécurité". Le Président russe a appelé les pays de la CEI à participer à la rédaction d'une liste des organisations terroristes.

Selon Emomali Rakhmonov, président du Tadjikistan, les dirigeants des pays membres de l'OCCA ont fait ressortir la nécessité des efforts conjoints dans la lutte contre le terrorisme, sujet principal de la rencontre. L'adhésion de la Russie à l'OCCA contribuera à renforcer l'Organisation. "Sans la participation de la Russie, durant les 13 ans de l'existence de l'Organisation, nous n'avons fait que des déclarations concernant la création de consortiums", a dit Emomali Rakhmonov. "Les attentats inhumains et la cruauté sans précédent à Beslan démontrent la nécessité de trouver des mesures adéquates pour faire face à ces défis", a-t-il ajouté.

Le président de l'Ouzbékistan, Islam Karimov, a pour sa part déclaré que son pays reconnaissait les intérêts de la Russie dans la région. "Son adhésion à l'OCCA est absolument logique. Entre nous prévalent souvent méfiance et préjugés dans le but de pas céder au voisin. C'est pourquoi, nous considérons la Russie non seulement comme un donateur, mais aussi comme une aide précieuse dans le règlement de crises éventuelles", a-t-il indiqué. "La Russie a toujours été une grande puissance qui réglait nombre de problèmes", a dit le président ouzbek.
Islam Karimov a relevé que la Russie, ayant subi des attaques terroristes, avait besoin du calme dans la région centrasiatique.

Le président du Kazakhstan, Noursoultan Nazarbaïev, a considéré l'adhésion de la Russie à l'OCCA comme un tournant dans l'histoire de l'Organisation, comme un événement qui renforcerait le rôle de l'OCCA. Il a également fait savoir qu'il avait cédé la présidence de l'OCCA au président tadjik, Emomali Rakhmonov, pour l'année 2005.

L'ordre du jour de la réunion comportait également le concept de la création de consortiums hydroénergétique, alimentaire et des transports, la rédaction d'une liste d'organisations terroristes et extrémistes dont l'activité est prohibée sur le territoire des pays membres de l'OCCA et d'une liste de leaders et de membres de ces organisations, l'approbation du projet de création d'un marché commun centrasiatique et d'autres.

Ria-Novosti/18 octobre 2004