Ukraine : un journaliste d'opposition violemment agressé (2004)
2013-12-12

Hennadi Rybtchenkov, de l'hebdomadaire Ukraïna Tsentr, a été violemment agressé par des inconnus, le 25 novembre 2004, à Kirovograd (Centre). Ses assaillants lui ont intimé l'ordre d'écrire des articles en faveur de Viktor Ianoukovitch, actuel Premier ministre et candidat prorusse déclaré vainqueur de l'élection présidentielle.

« Nous réclamons une enquête rapide et sérieuse qui permette d'identifier et de sanctionner les responsables de cette attaque, manifestement motivée par l'activité professionnelle du journaliste», a déclaré Reporters sans frontières dans un courrier adressé au ministre de l'Intérieur, Mykola Bilokon.

« Le nombre d'agressions graves contre des journalistes est extrêmement élevé chaque année en Ukraine. L'impunité systématique dont bénéficient les auteurs de ces actes peut devenir très dangereuse pour l'ensemble de la profession dans le contexte politique actuel », a ajouté l'organisation.

Hennadi Rybtchenkov revenait d'une manifestation de soutien au candidat de l'opposition, Viktor Iouchtchenko, qu'il couvrait pour son journal, lorsque deux inconnus, qui l'attendaient devant chez lui, l'ont interpellé par son nom et lui ont crié : « Maintenant, tu vas écrire pour Viktor Ianoukovitch », avant de le frapper et de lui dérober son téléphone portable. Hennadi Rybtchenkov a pu regagner son domicile où il a ensuite perdu connaissance. Il a été hospitalisé le 28 novembre suite à un traumatisme crânien et à de nombreuses blessures.

Une enquête a été ouverte, mais la police ne privilégie pas la piste professionnelle, selon le directeur de l'information de Ukraïna Tsentr, Iouri Ilioutchek.

Hennadi Rybtchenkov avait écrit de nombreux articles sur les fraudes électorales dans la région de Kirovograd. Il avait notamment dénoncé l'annulation par la commission électorale centrale des résultats du premier tour de l'élection, le 31 octobre, dans une circonscription de Kirovograd où Viktor Iouchtchenko était arrivé en tête.

Le journaliste, ainsi que sa collègue Oksana Hutsalyuk et Ruslan Khudoyarov, de l'agence de presse locale Komivoyager, avaient été frappés par des inconnus quelques jours avant le deuxième tour de l'élection, le 21 novembre, dans le parc central de la ville.

Toujours à Kirovograd, Alexandre Danutsa, directeur de l'information et présentateur du journal télévisé de la chaîne TV-Stymul, avait été violemment agressé, le 18 novembre.

Reporters sans frontières/Reporters Without Borders
- Bureau Europe / Europe desk
- 5, rue Geoffroy Marie
- 75009 Paris - France
- Tél. (33) 1 44 83 84 65
- Fax. (33) 1 45 23 11 51
- E-mail : [URL : europe2@rsf.org]
- Site Internet : [URL : www.rsf.org]