La situation ukrainienne au 1er décembre 2004
2013-12-08

- Le parlement a voté ce 1er décembre la révocation du gouvernement mené par Victor Ianoukovitch avec 229 voix, soit trois de plus que nécessaire. Les députés ont voté pour la mise en place d'un « gouvernement de confiance nationale. »

- L'opposition a annoncé la rupture des négociations avec le pouvoir en place et décrété reprendre le blocus des bâtiments administratifs, qui avait été levé le 31 novembre.

- Dans les rues de la capitale, les partisans du chef de l'opposition Viktor Iouchtchenko bloquent à nouveau tous les accès au siège du gouvernement.

- Le président sortant avait pourtant laissé entendre le 30 novembre qu'il pourrait céder aux pressions et permettre l'organisation d'un nouveau scrutin.

- Le haut représentant pour la politique étrangère de l'Union européenne, Javier Solana, les présidents polonais et lituanien sont Kiev pour tenter une médiation.

- Le président américain George Bush a prôné un règlement pacifique de la crise.

-Le président de la Douma russe (chambre basse du Parlement) Boris Gryzlov, devrait rencontrer le chef de l'opposition Viktor Iouchtchenko, le président sortant Léonid Koutchma, et le premier ministre Viktor Ianoukovitch, vainqueur contesté de la présidentielle.

- La région de Donetsk, fief du premier ministre pro-russe Viktor Ianoukovitch dans l'est de l'Ukraine, a renoncé à son projet d'organiser un référendum pour obtenir son autonomie. Le parlement régional a reporté une séance extraordinaire sur ce sujet.

- Le président Koutchma mène des discussions sur l'économie, 24 heures après l'introduction par la banque centrale de mesures d'urgence pour limiter les retraits d'argent dans les banques.