La Confédération internationale des syndicats libres dans les Peco (2004)
2012-12-18

Les syndicats en Europe centrale et orientale ont joué un rôle essentiel dans les processus de démocratisation. Les attentes étaient grandes mais la réalité a été différente. Ces syndicats ont dû lutter contre le dogme néolibéral prévalant et pour des sociétés fondées sur l'autorité de la loi et de la justice. Ils ont du naviguer dans les eaux inexplorées de la transition à une économie de marché avec, en toile de fond, les processus accélérés de l'intégration européenne et de la mondialisation. Les défis majeurs ont été et continuent d'être :
- La lutte pour être acceptés en tant que véritables partenaires sociaux
- Le non-paiement des salaires et des pensions
- L'application des droits
- Le chômage et la paupérisation avec le fossé grandissant entre les riches et les pauvres
- La croissance du secteur non structuré, de l'économie clandestine et de la corruption qui en résulte
- La privatisation sauvage
- L'effondrement des systèmes d'éducation, de santé et de sécurité sociale

Faire de l'égalité législative une réalité




Tous les syndicats d'Europe centrale et orientale ont dû relever le défi de promouvoir des réformes fondamentales dans la société ainsi que dans leurs propres structures en luttant contre des barrières psychologiques et contre l'apathie des travailleurs ainsi que la montée en flèche de politiques et pratiques antisyndicales. Les conflits en Europe du Sud-est et dans la région du Caucase ont amené leurs propres défis. Les syndicats participent aux processus de reconstruction ainsi qu'à la prévention des conflits. La CISL compte 18 affiliées dans la région et coopère avec 42 centrales nationales dans 27 pays d'Europe centrale et orientale (ECO) et dans les Nouveaux Etats indépendants (NEI).

Pour en savoir plus :



Confédération internationale des syndicats libres(CISL)
Boulevard du Roi Albert II, B1, B-1210 Bruxelles, Belgique.


Site : [http://www.icftu.org/->http://www.icftu.org/]