Ukraine : le gouvernement de Ioulia Timochenko fait de la lutte contre la corruption sa priorité (février 2005)
2013-12-08

Vendredi 4 février, le Président de l'Ukraine, Viktor Iouchtchenko, a signé son décret sur la nomination de Ioulia Timochenko au poste de Premier ministre de l'Ukraine. Cette dernière, le même jour, a annoncé la composition du nouveau gouvernement ukrainien.

- Boris Tarassiouk sera ministre des Affaires étrangères. Il a déjà occupé ce poste au gouvernement de Victor Iouchtchenko.
- Iouri Loutsenko, membre du Parti socialiste et député, exercera les fonctions de ministre de l'Intérieur. Le parti socialiste a soutenu Victor Iouchtchenko au cours du deuxième tour de la présidentielle.
- Anatoli Gritsenko, président du centre des études économiques et politiques Razoumkov, qui a appuyé la campagne électorale de V. Iouchtchenko, a été placé à la tête du ministère de la Défense.
- Le ministère des Situations d'urgence sera confié au parlementaire David Jvania, membre du groupe "Notre Ukraine".
- Le député Roman Zvaritch, membre du groupe "Notre Ukraine", dirigera le ministère de la Justice.
- Le docteur en économie Victor Pinzennik sera ministre des Finances. Il fait aussi partie du groupe "Notre Ukraine".
- Sergueï Terekhine, membre du groupe "Notre Ukraine", se retrouve à la tête du ministère de l'Économie.
- Le ministère des Combustibles et de l'énergie sera dirigé par Ivan Platchkov, ancien président de la société "Kievenergo".
- Viatcheslav Kirilenko, membre de parti "Notre Ukraine", a été nommé ministre du Travail et de la politique sociale.
- Vladimir Chandour exercera les fonctions de ministres de la Politique industrielle.
- Evguéni Tchervonenko sera ministre des Transports.
- La chanteuse Oksana Bilozir a été placée à la tête du ministère de la Culture.
- Iouri Pavlenko dirigera le ministère pour la Famille, les enfants et la jeunesse.
- Mme Bilozir et MM.Tchervonenko et Pavlenko sont députés du parti "Notre Ukraine" au parlement ukrainien.
- Victor Iouchtchenko a désigné un membre du bloc de Ioulia Timochenko, Alexandre Tourtchinov, au poste de chef du Service de sécurité de l'Ukraine.

Ria-Novosti/4 février 2005

Une priorité : la lutte contre la corruption



En présentant son programme de gouvernement, Mme Timochenko a promis de "détruire la verticale de la corruption". Elle a annoncé la création d'un "registre noir", inventaire des exemples de démarches administratives pour lesquelles il est courant de verser des pots-de-vin. "Ce sera notre carte de bataille", a-t-elle déclaré. Appelant par ailleurs à payer les impôts, elle a poursuivi sur la condition des fonctionnaires : "Nous devons assurer des salaires dignes aux fonctionnaires pour qu'ils n'aient plus besoin de puiser dans les poches des citoyens", a-t-elle dit, avant d'insister sur la séparation entre la politique et le monde des affaires, "actuellement liés comme des jumeaux siamois". Mme Timochenko a déclaré qu'elle ne comptait pas privatiser toutes les structures publiques, tout en s'engageant à rendre les monopoles publics efficaces et transparents et à lutter contre la contrebande en "rendant les douanes transparentes"

ATS/4 février 2005

La nomination du gouvernement est approuvé par le Parlement



Le Parlement ukrainien a approuvé à une très large majorité la nomination au poste de Premier ministre de Ioulia Timochenko, qui s'est engagée notamment à lutter contre la corruption et a présenté son cabinet. 373 députés ont voté en faveur de Mme Timochenko, aucun contre et trois se sont abstenus. Les autres n'ont pas participé au vote. Au moins 226 voix étaient nécessaires, le Parlement comptant 450 membres. Le vote s'est déroulé en présence du président Viktor Iouchtchenko.

Fondation Robert Schuman/07/02/05)