Message de l'ambassadeur d'Ukraine en France : "La nouvelle Ukraine peut apporter une contribution de poids à l'Union européenne" (2005)
2012-06-17

(Discours de S.E. l'Ambassadeur d'Ukraine en France, Monsieur Yuriy Sergeyev, lors de l'Assemblée Générale du COLISEE à l'Assemblée nationale, le 28 janvier 2005)

Monsieur le Président, Excellences, Mesdames et Messieurs,

Tout d'abord, permettez-moi de vous remercier de l'invitation à prendre la parole à votre assemblée générale, sur le thème des perspectives européennes pour l'Ukraine.

L'Ukraine a vécu une période cruciale de son histoire. Elle a réussi son examen d'aptitude démocratique et européenne. Les élections présidentielles ont été reconnues libres et équitables par la communauté internationale.

Il y a deux mois que nous avons tous pu observer comment la crise politique en Ukraine a été réglée par la négociation et le droit.

Il est significatif et extrêmement positif que la communauté européenne s'est engagée dans la recherche de la solution pendant la crise. La médiation européenne et internationale a facilité la sortie de cette crise et a encouragé le dialogue entre les parties en conflit. Elle a été un test de vraie solidarité.

Quelles sont les conclusions a tirer des événements en Ukraine ?



Les récents événements de mon pays ont démontré que

l'Ukraine certainement fait partie de l'Europe du point de vue de sa civilisation

et que les Ukrainiens sont vraiment attachés aux valeurs de la démocratie et de la liberté.

Nous avons aussi constaté

la maturité de la société civile et sa capacité de se faire entendre de manière pacifique et constructive

, en évitant le recours à la force.

Les médias ukrainiens ont tiré de la situation la grande leçon d'impartialité

et de liberté.

Enfin,

l'Etat de droit a triomphé.

Car c'est la décision de la Cour Suprême qui a arbitré les parties après le deuxième et le troisième tour de scrutin.

En résumant, je veux dire que

l'Ukraine a fait preuve de fidélité aux valeurs que partagent tous les pays de l'Union Européenne.



C'est tout à fait naturellement donc que l'Ukraine a choisi comme projet d'avenir le projet européen. L'Ukraine s'est posé comme objectif stratégique l'adhésion, à terme, à l'Union Européenne.

Que pourrait-on faire à cet égard ? Comme l'a déclaré il y a quelques jours à Strasbourg le Président Iouchtchenko, la société ukrainienne a besoin de la part de l'Europe non seulement de signaux positifs.

Il ne s'agit pas de promesse d'admettre l'Ukraine à l'UE en telle ou telle année. Nous sommes réalistes et nous sommes des partenaires responsables. Nous n'avons pas besoin de promesses que nous ne pourrons pas tenir.

En outre, nous sommes pleinement conscients du fait que nos perspectives européennes dépendent, en premier lieu, de nous-mêmes et de la réussite de nos réformes internes. Cependant, nous nous attendons à des pas concrets, à savoir :

- 1.

La reconnaissance sous une forme acceptable pour l'UE de la perspective européenne de l'Ukraine.


Là, il s'agit d'un signal clair et net adressé à la société ukrainienne que la porte de l'union Européenne lui reste ouverte à condition de remplir les critères requis.
- 2. L'opinion ukrainienne s'attend à plus d'ouverture de la part des pays de l'Union, notamment dans le domaine de la

libéralisation des conditions de voyages

vers les pays de l'UE, ce qui deviendrait un stimulant efficace pour notre société.
- 3. L'économie ukrainienne est actuellement au stade de la croissance stable.

La reconnaissance sous peu par l'UE du statut de marché de l'économie ukrainienne dans le cadre de la législation antidumping

serait non seulement un message positif pour l'Ukraine, mais également un pas pratique dans le domaine du développement de la coopération économique entre l'Ukraine et l'UE.
- 4. Il serait également opportun de tracer maintenant d'une manière claire et nette les

perspectives de la création d'une zone de libre-échange entre l'Ukraine et l'UE

, ainsi que de passer au travail pratique.
- 5. Il s'agit aussi de la

nécessité du changement du modèle de l'aide technique de la part de l'UE

à l'Ukraine pour que cette aide vise avant tout les réformes économiques et le développement des infrastructures en Ukraine.
- 6. L'Ukraine a besoin d'

un plan d'actions Ukraine-UE

plus ambitieux. Nous nous félicitons des 10 propositions de la Commission Européenne en vue de donner plus de contenu au Plan d'actions pour qu'il aboutisse d'ici trois ans à un accord renforcé entre l'Union et l'Ukraine.

Notre but pour deux années à venir est l'intégration de l'Ukraine au marché commun de l'UE, aux programmes sectoriels européens, au perfectionnement des réseaux d'infrastructures de l'Ukraine, ainsi qu'à l'intensification de l'adaptation de la législation ukrainienne et des standards de production à ceux de l'UE.

Mesdames et Messieurs, comme vous voyez, pour nous l'Union Européenne est un projet d'avenir et le moteur de la réforme.

Notre pays n'est pas uniquement demandeur :

l'Ukraine est tout à fait capable d'apporter une contribution de poids dans l'édification de la nouvelle Europe réunifiée

.

Tout d'abord nous proposons d'activer notre coopération dans le domaine de sécurité et de stabilité, avant tout dans les régions de notre voisinage.

L'Ukraine est disposée à s'impliquer davantage la mise en oeuvre de la Politique Européenne de Sécurité

. Notre contribution aux efforts du maintien de la paix dans les Balkans a déjà reçu une haute appréciation.

L'Ukraine est prête à contribuer à la stabilité de l'approvisionnement énergétique de l'Europe

en mettant à son service son important potentiel de transit. Nous sommes d'ores et déjà disposés à engager un dialogue de haut niveau sur l'ensemble des questions énergétiques.

Il est certain que mon pays restera un partenaire fiable de l'UE dans la lutte commune contre le terrorisme international et la criminalité organisée.

Notre politique d'un partenariat fort avec la Fédération de Russie est tout à fait compatible avec notre choix européen

. La récente visite du Président Iouchtchenko l'a attesté.

La Russie a toujours été, elle est et elle sera, notre grand voisin et notre partenaire stratégique. Nous développerons tous azimuts le partenariat ukraino-russe en vue de réaliser nos intérêts économiques, d'assurer la paix et la stabilité dans l'espace européen.

Je voudrais terminer en me félicitant du fait que les récents événements en Ukraine font qu'elle est devenue beaucoup mieux connue.

En effet, Kiev, la capitale ukrainienne, n'est qu'à trois heures d'avion de Paris. Nous sommes, comme vous voyez, assez proches sur le plan géographique. Poursuivons donc le rapprochement tous azimuts entre Ukrainiens et Français pour devenir proches dans tous les autres domaines. Je suis certain que ce rapprochement ne pourra que profiter à l'Europe élargie de demain.

Je vous remercie de votre attention.

Yuriy Sergeyev, ambassadeur d'Ukraine en France