Géorgie : Zourab Nogaïdéli, ancien Premier ministre
2013-11-11

Noghaideli Zurab

Ministre des finances d'Edouard Chevardnadzé, puis de Mikheïl Saakachvili, Zourab Nogaïdéli est investi Premier ministre par le Parlement géorgien le 17 février 2005. Il quitte cette fonction le 16 novembre 2007. Il annonce la fondation d'un nouveau parti d'opposition le 3 décembre 2008.

Zourab Nogaïdéli est né à Kobouléti, dans l'Ouest du pays, le 22 octobre 1964. Il est diplômé de l'Institut de Physique et de Mathématiques de Batoumi (1982) et de l'Université de Physique de Moscou (1988).

La carrière



De 1988 à 1992, il est tour à tour assistant, chercheur junior, chercheur senior et chef de laboratoire à l'Institut de Recherche Scientifique de Batoumi. Il oeuvre également pour l'Institut de Géologie d'Estonie en 1989 et 1990.

De 1991 à 1995, il est membre du parti des Verts de Géorgie (avec Zourab Jvania), de 1999 à 2001 membre de l'Union des Citoyens (majorité présidentielle).

De 1995 à 2000, il est élu du Parlement de Géorgie, avec des fonctions à la Cour Suprême d'Adjarie (1996 et 1997), puis à la présidence de la commission budgétaire (1999 et 2000).

De 2000 à 2002, il est ministre des Finances d'Edouard Chevardnadzé.

En 2002 et 2003, il devient président du conseil de surveillance de la Banque Populaire de Géorgie.

Il est investi par le Parlement ministre des Finances dans le gouvernement Zourab Jvania le 17 février 2004, et Premier ministre le 17 février 2005, après la mort de ce dernier, sur proposition de Mikheïl Saakachvili.

La nomination d'un Premier ministre de profil plus "technicien" que "politique" a reflété un affaiblissement de la fonction, tout en permettant le respect du "pacte de la Révolution des Roses" attribuant l'un des trois piliers du pouvoir à la tendance Zourab Jvania.

D'ailleurs durant l'opération du coeur de Zourab Nogaïdéli, effectuée à Houston aux Etats-Unis en avril 2007, Guiorgui Baramidzé, ministre d'Etat, lui aussi représentant de cette même tendance, assura pour la deuxième fois l'interim du chef de gouvernement.

Il fonde le 3 décembre 2008 un nouveau parti d'opposition le Mouvement pour une Géorgie juste.

L'homme



Zourab Nogaïdéli est marié, a un enfant. Il parle géorgien, russe et anglais.


*

Sources multiples :

- biographie officielle,

- médias géorgiens dont Civil Georgia.




Voir aussi

:

- [URL : 1711]

- [URL : 2301]

- [URL : 2695]