Géorgie et France : Georges Lomadzé (1907-2005)
2013-02-13

Un des derniers survivants de l'insurrection nationale déclenchée en août 1924

Le 3 mars 2005, au cimetière de Leuville-sur-Orge dans l'Essonne, étaient célébrées les obsèques de Georges Lomadzé, 97 ans, par le père Artchil Davrichachvili, en présence de son épouse, de ses enfants et de sa petite-fille.

L'insurrection nationale géorgienne d'août 1924 avait été suivie d'une terrible répression. Sept mille Géorgiens furent fusillés, dont Noé Khomériki, ministre social-démocrate de l'agriculture, et Valiko Djouréli, chef de la Garde Nationale, qui avaient été envoyés clandestinement en Géorgie par le gouvernement légal en exil en France. Des centaines d'insurgés avaient été torturés par la police politique (la Tchéka) dans la prison de Métékhi aujourd'hui rasée. Des dizaines de milliers d'autres furent ensuite déportés en Sibérie. Les plus chanceux avaient pu prendre le chemin de la France en transitant par la Turquie.

Georges Lomadzé était l'un des derniers survivants de l'insurrection nationale géorgienne déclenchée en août 1924 contre l'occupation de la Géorgie par la Russie soviétique.

Etant parvenu à gagner la France, il y fonda une famille et y conduit une carrière au sein de l'Education nationale.

Sous le haut commandement du Colonel Rol-Tanguy, il participa à l'insurrection parisienne déclenchée en août 1944 contre l'occupation de la France par l'Allemagne nazie.

Du 1er mars 1948 au 31 janvier 1952, il oeuvre à la délégation française de l'Organisation internationale pour les réfugiés comme interprète en charge de l'accueil du public, des liens avec les offices de protection et les archives, grâce en particulier à sa maîtrise des langues française, allemande, russe et géorgienne.

Des décennies plus tard, il pouvait revoir la Géorgie, après qu'elle eut retrouvé sa souveraineté et son indépendance.

Le 9 avril 2005, quarante jours après son décès selon la pratique chrétienne orthodoxe, un service religieux a été célébré à l'église géorgienne Sainte-Nino de Paris.


Note

: Georges Lomadzé est né "Grégoire" Lomadzé le 14 septembre 1907, à Tiflis. Il est le fils d'Elisabeth (née Bolkvadzé) et de Djimchéri Lomadzé. Il n'a que 17 ans lors de l'insurecction nationale de 1924 et émigre à la fin des années 1920.

La Revue Géorgie+ de mars 2005 lui consacre un article.


Voir aussi

[URL : 2113]