Les associations militaires
2003-04-15

Les associations militaires



Les associations militaires ne sont plus guère déterminantes aujourd'hui.

Elles sont liées pour la plupart à l'émigration de 1939-40 et au rôle que prit dans la Campagne de France l'armée polonaise, dirigée par le général Sikorski. On en compte une quinzaine sur toute la France, réparties dans les quatre districts: cinq dans le district de Lille (Nord-Pas-de-Calais), six dans les districts de Lyon et de Paris, quatre dans celui de Strasbourg.

Les Anciens Combattants se sont regroupés en une seule structure dont le siège est à Paris, rue Legendre, et qui réunit neuf sections, totalisant entre quatre cents et cinq cents membres. Leur objectif est passé d'un entraide psychologique, morale et matérielle apportée aux soldats démobilisés, à la conservation et la perpétuation de leur mémoire. Leur activité actuelle est essentiellement commémorative. Des conférences sont organisées, des projections de films réalisées, un bulletin publié tous les trimestres pour assurer un lien entre des membres trop âgés pour se déplacer. Noyau dur de l'émigration, farouchement patriotiques et anticommunistes, les Anciens Combattants n'ont plus guère aujourd'hui de vie associative et leurs organisations, malgré la présence en leur sein de quelques jeunes gens - les descendants - disparaîtront avec leurs derniers adhérents.

A l'égal des associations militaires, les associations de nature politique correspondent à une époque révolue.