Les associations culturelles polonaises en France
2004-05-31

Les associations culturelles



Si la majorité des associations développent une activité culturelle, dans la mesure où tout peut être objet de culture, le centre de la vie associative culturelle polonaise est à Paris.

Cette situation est liée, en tout cas symboliquement, à l'existence dans la Capitale de la

Bibliothèque Polonaise

, fondée en 1838 par la "Grande Emigration" qui l'auréole encore de son prestige. Cette bibliothèque est gérée par une association, la Société Historique et Littéraire Polonaise, qui est aussi à l'origine de différentes publications (catalogues, guides...), de l'organisation de conférences, séminaires, colloques, concerts..., de l'attribution de bourses de recherches aux doctorants, spécialistes d'histoire, de littérature ou de culture polonaises. Si la Bibliothèque est un haut lieu de culture de l'émigration polonaise, elle dépend beaucoup, à cet égard, de son personnel directeur, plus ou moins dynamique et talentueux, et pas toujours reconnu pour être à la hauteur de ses fonctions.

Si l'on rattache à la culture l'enseignement de la langue polonaise, la région lyonnaise apparaît aux premiers rangs, avec le développement ces dix ou quinze dernières années d'une vie associative assez éloignée de l'Eglise et très attachée à des activités d'enseignement et/ou des activités familiales.
L'Association Polonium est représentative de l'activité associative de la région. Beaucoup moins prestigieuses que les créations "historiques" des générations précédentes, elles se targuent de projets concrets et pragmatiques, et non plus de la seule affirmation d'une identité nationale menacée ou de la défense de grands idéaux. Souvent elles revendiquent leur lien avec une Pologne réelle, et non pas rêvée et mythifiée à travers le souvenir lointain du pays de leur enfance.
L'"opposition" entre les première et deuxième générations et la troisième s'exprime ici sans équivoques.

La région lyonnaise (entendue au sens de région consulaire, c'est-à-dire embrassant pratiquement la moitié sud du territoire français) se distingue aussi par une autre caractéristique: le nombre étonnant de ses groupes folkloriques.