Les associations professionnelles
2003-04-15

Les associations professionnelles



Cette tendance est - de façon bien sûr relative - très représentée dans la région parisienne, où, sur dix-neuf associations, au moins cinq sont explicitement fondées sur l'appartenance à une même profession ou un même corps de métier.
Il s'agit de l'

Association des Artistes Musiciens Polonais en France

, de deux associations de journalistes, de l'

Association des Techniciens et Ingénieurs Polonais

et de l'

Association des Médecins d'Origine Polonaise

, actuellement la plus dynamique.

Créée en 1989 dans le sillage du mouvement de Solidarité, elle regroupe une centaine de médecins de différentes spécialités, dont les activités associatives s'organisent globalement autour de deux objectifs:
- l'accueil, non pas de malades, comme le fait l'Association S.O.S - Aide aux Malades Polonais, mais de jeunes médecins (quinze stagiaires chaque année pour une formation d'un mois) ou de spécialistes expérimentés, pour un stage de six mois, financé pour l'essentiel par l'Association Pont Neuf. Certain diabétologues en pédiatrie créèrent à leur retour en Pologne le premier centre de dépistage pour enfants,
- l'organisation d'une amicale professionnelle, sur le fondement de conférences (colloques, débats, échanges d'expériences...) et de rencontres informelles et conviviales. Cette association appartient depuis 1994 à la Fédération Mondiale des Associations des Médecins d'Origine Polonaise, qui regroupe six organisations (deux françaises, deux américaines, une suédoise et une britannique), poursuivant un but identique.

Cette association souhaiterait, en outre, réunir au sein d'une Maison Polonaise l'ensemble des associations polonaises installées en France (sur le seul critère de leur dynamisme et de leur importance), afin de disposer d'une structure puissante, où la communication entre associations serait facilitée et la vie associative polonaise en France plus équitablement représentée. Ce projet témoigne de deux motivations :
- une volonté d'union et par conséquent de démultiplication des énergies associatives,
- une volonté de remise en cause de la prétention du Congrès Polonia à représenter l'ensemble de l'émigration polonaise de France, dont une partie pourtant ne se retrouve pas ou plus dans les organisations catholiques.

Des objectifs assez comparables ont présidé en juillet 94 à l'idée de création dans le nord d'une

Maison de la Polonité

. Il s'agirait, selon ses responsables, de susciter grâce à l'existence d'un vaste centre culturel polonais (comprenant bibliothèque, librairie, restaurant, centre d'enseignement...) de nouvelles dynamiques associatives, sans liens nécessaires avec la Mission Catholique, afin de conserver le patrimoine culturel et historique de la Polonia zagraniczna, et de créer une sorte de lobby polonais sur le fondement de liens nouveaux et enrichis entre la communauté, la France et la Pologne. Mais ce projet est encore à l'étude…

Conclusion générale sur la vie associative de la communauté polonaise



La vie associative de la communauté polonaise est donc parvenue au seuil d'une nouvelle "ère". Après le lent délitement du tissu associatif, marqué par le vieillissement de ses cadres et la désaffection des jeunes générations, aujourd'hui assimilées et peu intéressées par les activités associatives de leurs parents et grands parents, la nécessité d'une vigoureuse restructuration pénètre peu à peu les consciences.

L'avenir des associations polonaises semble devoir dépendre de leur capacité à évoluer.



(Extrait d'une étude effectuée en 1995 par Marion Michaud, stagiaire du COLISEE)