Un appel de la société civile : « Pour un oui porteur d'espoirs à la Constitution européenne »
2011-04-06

Jamais campagne n'aura autant passionné la nation. Depuis que la construction européenne a été portée sur les fonts baptismaux par les Français Robert Schuman et Jean Monnet, l'Europe est devenue une telle évidence pour nous tous que, pour la première fois, les vieux débats entre souverainisme et fédéralisme semblent dépassés. L'enjeu d'aujourd'hui se résume à cette question : comment l'Europe que nous sommes en train de construire pourra-t-elle agir pour un monde plus juste, plus équitable, plus sûr ?

Avec le projet de Constitution européenne - entreprise sans précédent dans l'histoire de l'humanité - vingt-cinq États ont décidé d'inventer ensemble une nouvelle forme de communauté politique fondée sur la double légitimité des Etats et des citoyens. Ils ont fait le choix de lui donner une âme et un visage avec le président qui en sera l'incarnation et la plus haute autorité morale, mais aussi une légitimité citoyenne avec un Parlement européen puissant élu au suffrage universel.

Conscients également que nous vieilles nations n'ont plus la taille pour se faire entendre dans un monde où les relations entre États restent fondés sur les rapports de puissance, ils ont décidé de se donner la possibilité de parler d'une seule voix. L'Europe aura son Ministre des Affaires étrangères en charge de mettre en œuvre la politique extérieure de l'Union fondée sur les principes de solidarité, de développement durable et de démocratie.

Le succès n'est pas garanti, mais pour une fois, nous nous donnons les moyens de réussir. La Constitution est un cadre, à nous de le remplir. La vision du monde qu'elle dessine est pour nous source de fierté. Dans un environnement où priment la force et la méfiance, elle propose un nouveau modèle de relations entre les Etats et les hommes fondé sur la conscience d'un destin commun, la confiance et une coopération ouverte et respectueuse.

Et la Charte des droits fondamentaux sera le socle de la communauté de valeurs qu'elle incarne : primat à la dignité humaine, interdiction de la peine de mort, solidarité à l'égard de tous ceux qui peuvent être un jour en situation de précarité (enfants, handicapés, personnes âgées, etc), respect de l'équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée, droits sociaux…autant de principes fondamentaux qui nous sont spécifiques à nous Européens même s'ils ont vocation à être partagés par le reste du monde.

En d'autres mots, nous prenons conscience que ce qui nous rassemble est bien plus puissant que ce qui nous sépare. D'Helsinki à Lisbonne, de Madrid à Varsovie, de Paris à Prague, de Londres à Stockholm, le citoyen européen existe et la Constitution lui donne enfin la possibilité d'agir sur la marche du monde à venir.

Nous ne voulons plus d'une Europe fondée uniquement sur le marché, nous souhaitons une Europe qui corresponde à un vrai projet politique, social et humaniste. Nos valeurs n'ont de sens que si elles sont partagées. C'est pourquoi en tant que citoyens français, mais aussi en tant que citoyens européens, nous dirons oui, oui à la Constitution européenne, oui pour que notre aventure commune se poursuive, oui pour que les nouvelles générations puissent prendre sans tarder le relais des pères fondateurs.


Cet appel est une initiative de l'ONG EuropaNova

Signataires :


- Nikos Aliagas, animateur
- Jean-Louis Aubert, chanteur
- Edwige Antier, pédiatre
- Yann Arthus Bertrand, photographe
- Patrice Chéreau, metteur en scène
- Catherine Deneuve, comédienne
- Pierre Cornette de Saint Cyr, commissaire-priseur
- David Douillet, champion olympique,
- Jean-Baptiste de Foucauld, ancien Commissaire au plan, président de Convictions
- René Friedman, professeur de médecine
- Antoine Garapon, secrétaire général de l'Institut des Hautes Etudes sur la Justice
- Marie de Hennezel, auteur du rapport « Fin de Vie, le devoir d'accompagnement »
- Stéphane Hessel, ambassadeur de France, déporté à Buchenwald, co-rédacteur de la Charte universelle des Droits de l'Homme
- Marek Halter, écrivain
- Philippe Herzog, professeur d'économie, président de Confrontations
- Guillaume Klossa, enseignant, président d'EuropaNova
- Bernard Layre, président des Jeunes Agriculteurs
- Nicole Notat, ancienne SG de la CFDT
- Thierry Pech, secrétaire général de la « République des Idées »
- Jean Peyrelevade, Toulouse associés
- Jacques Rupnik, directeur de recherche, CERI
- Philippe Starck, designer
- Elisabeth Tordjman, conceptrice et présentatrice
- Alain Touraine,…