Géorgie : les actions de l'Ambassade de France (2005)
2012-02-28

Philippe Lefort, en poste depuis fin 2004, relance la coopération franco - géorgienne

Déplacement en Abkhazie, visite du futur Centre d'Instruction de Montagne de Sachkhéré, attribution de bourses pour les traducteurs géorgiens, conférences sur la justice et sur la sécurité routière, aide médicale, les actions de l'Ambassade de France à Tbilissi sont rendues plus visibles.

En 2003 et 2004, l'Ambassade de France connaît trois titulaires différents. Début 2004, le président français reçoit à Paris le président géorgien. En 2004 et 2005, la ministre déléguée aux affaires européennes et le secretaire d'état aux affaires étrangères se succédent en Géorgie. Pourtant la stratégie de la France dans ce pays n'est pas rendue véritablement lisible. Elle emboîte le pas aux résolutions générales des Nations Unies et de l'Union Européenne.

Il est vrai que l'omni-présence des Etats-Unis, souhaitée par la plupart des trentenaires et quadragénaires au pouvoir en Géorgie, laisse peu de place à l'exception française.

Que ce soit sur la scène internationale, au sein de l'Organisation de la Sécurité et de la Coopération en Europe ou au sein du Conseil de l'Europe, les Géorgiens accusent parfois les Français d'être trop à l'écoute des Russes. De plus ils voient dans le rejet de la constitution européenne, et les tensions provoquées, un facteur qui retardera l'établissement de liens -voire d'une intégration- à l'Union Européenne.

Mireille Musso avait porté l'idée, réalisée aujourd'hui, du Centre Culturel Français Alexandre Dumas, pierre angulaire de la présence française à Tbilissi. Philippe Lefort essaie de bâtir une "diplomatie de proximité" avec les nouveaux pouvoirs publics géorgiens, et avec la société civile. L'époque post-soviétique est loin d'être révolue, les besoins sont innombrables.

- Abkhazie

: visite de l'ambassadeur de France à Soukhoumi du 14 au 19 mai, dans le cadre du groupe des amis du secrétaire général de l'ONU.

Il y rencontre les responsables et les personnels des Nations Unies ainsi que les autorités de facto de la république autoproclamée, les représentants des ONG abkhazes, des professeurs d'université et des étudiants.

L'objectif est de faire le point sur la situation en Abkhazie et de prendre contact avec les nouvelles autorités de la république autoproclamée afin de contribuer à la recherche d'une solution pacifique au conflit, en soutien aux efforts du secrétaire général des Nations Unies et de sa représentante spéciale, Mme Heidi Tagliavini.

- Centre d'Instruction de Montagne de Sachkhéré

: visite de l'ambassadeur de France et de son attaché défense le 27 mai, sur invitation du général Samson Koutatéladzé, commandant de la garde nationale.

Situé à deux heures de route, ce centre en cours de construction abritera des infrastructures aux normes occidentales où l'armée géorgienne sera formée aux techniques spécifiques à la montagne.

Le domaine de la formation montagne est l'un des axes principaux de la coopération militaire franco - géorgienne puisqu'il existe déjà une formation d'officiers géorgiens dans les écoles françaises.

Un partenariat est à l'étude, afin que le centre bénéficie de l'expertise des troupes alpines françaises.

- Attribution de bourses pour les traducteurs géorgiens en Français

par le Centre National du Livre du Ministère de la Culture et de la Communication.

Les heureux bénéficiaires pourront ainsi effectuer un séjour d'un à deux mois en France pour leur projet de traduction. Il s'agit de Mme Lana Roukhadzé (textes en prose d'Andrée Chédid), Mme Nana Gountsadzé (littérature française de Xavier Darcos) et M. Georges Ekizachvili (Voyage au Caucase d'Alexandre Dumas, annoté et présenté par Claude Schoop).

Les candidats devaient présenter un projet de traduction faisant l'objet d'un contrat avec une maison d'édition dans leur pays d'origine et justifier d'une traduction déjà publiée.

Un nouveau concours est ouvert pour le 15 octobre 2005.

- Justice

: conférence de Claudine Forkel sur le système français de Cour d'Assise.

Dans le cadre de la mission de l'Union Européenne Eujust - Thémis, de soutien à l'Etat de droit en Géorgie et afin de satisfaire l'intérêt des Géorgiens dans des domaines très particuliers, tels que le système du jury ou la procédure disciplinaire des juges et des procureurs, le gouvernement français a accepté de participer à l'organisation de deux séminaires les 21 et 14 juin, en dépêchant des magistrats de haut niveau.

- Sécurité routière

: conférence sur la prévention le 31 mai au Centre Culturel Français Alexandre Dumas.

Dans le cadre de la coopération technique, l'Ambassade de France et la délégation police projettent différents supports vidéo destinés à montrer la nature des campagnes de sensibilisation du grand public aux dangers de la vitesse et de l'alcool, supports habituellement diffusés à la télévision en France, en Espagne, en Grande - Bretagne ou en Australie.

Le Commissaire principal Jacques Guyomarc'h, issu de la direction de la sécurité publique de la Préfecture de Paris, expose ensuite le contenu de la loi sur les violences routières de 2000.

Une campagne de sensibilisation est engagée à destination des enfants des écoles primaires 25 et 85, elle se poursuivra à la rentrée scolaire de septembre.

- Aide médicale

, du 6 au 10 juin :

Le docteur Emmanuel Chabert, neurologue du Centre Hospitalier Universitaire de Clermont - Ferrand, pratique bénévolement une intervention chirurgicale complexe à l'Académie de Médecine de Géorgie (neurochirurgie du cerveau), en prenant en charge les matériels nécessaires à l'opération. Il s'agit du deuxième séjour du médecin français, qui est déjà intervenu en janvier 2005.

Le professeur Chazal, chef de service de neurochirurgie à Clermont - Ferrand, qui l'accompagne et le professeur Alexandre Jveleziani qui l'accueille, projettent d'institutionnaliser les relations entre les deux équipes médicales. Trois objectifs seraient retenus, assurer la formation en neuroradiologie pour les neurochirurgiens géorgiens, développer la pratique de cette thérapie à Tbilissi et concevoir un enseignement de cette discipline pour les étudiants de l'Académie de Médecine.

Des médecins géorgiens associés au projet étudient déjà le français au CCCF Alexandre Dumas. Le Service de Coopération de l'Ambassade de France envisage de participer à la formation de spécialistes géorgiens à Clermont-Ferrand en 2006. Tbilissi accueillera au printemps 2006 le congrès mondial, en langue française, de la société internationale de neurochirurgie présidée par le professeur Chazal.

Informations et textes sur l'Abkhazie, le Centre d'Instruction de Montagne, la justice, la sécurité routière et l'aide médicale d'après l'Ambassade de France en Géorgie.