Appel à solidarité après les inondations catastrophiques en Roumanie et Moldavie (2005)
2013-11-12

Alors que de terribles inondations ravagent la Roumanie depuis le début de l'été, OVR ("Opération Villages Roumains") lance un appel à la solidarité. Baptisée "Un poêle pour une maison détruite", l'opération collecte des fonds pour aider à la reconstruction des habitations. Les membres d'OVR en Europe et le président d'OVR-Roumanie témoignent du désarroi profond auquel fait face la population d'autant plus que de nouvelles inondations sont attendues.

APPEL HUMANITAIRE -"UN POÊLE POUR UNE MAISON DÉTRUITE"




OVR-RO organise une campagne de collectes de fonds afin de pouvoir acheter des poêles en céramique qui seront donnés aux sinistrés des inondations des périodes 11-15 juillet, début août et 13-15-août 2005. Ces poêles assurent le chauffage de la maison et sont à reconstruire ou bien à remplacer complètement. Les fonds seront donc affectés à l'une de ces deux fonctions.

Les fonds collectés seront distribués directement aux familles ayant des maisons sinistrées ou détruites, sous forme de matériaux nécessaires à la reconstruction de la maison et par le paiement de la main d'œuvre sollicitée.


Les donations peuvent être versées directement sur le compte OVR-FRANCE en précisant la mention « inondations 2005 »:


CRÉDIT MUTUEL, AGENCE C.C.M. MAYENNE

IBAN : FR76 1548 9047 7000 0218 4414 083







Appel de Francisc GIURGIU, président d'O.V.R.-International et d'OVR-Roumanie, en faveur des sinistrés des inondations en Roumanie



OVR, « Opération Villages Roumains », est née il y a un peu plus de quinze ans. Aujourd'hui, la mission qu'OVR s'était confiée est à recommencer. A l'époque, les villages de Roumanie étaient menacés par le régime de Nicolae Ceaus¸escu ; à présent, les villages se trouvent sous l'emprise des flots. Appelant à la solidarité, Francisc GIURGIU, président d'OVR-International et d'OVR-Roumanie, entend s'appuyer sur les partenariats qui ont été créés, sur les jumelages officiels et les échanges de tout ordre qui se sont instaurés entre la Roumanie et le reste de l'Europe, dans laquelle le réseau OVR est aussi présent.

"Depuis le mois de mars, les inondations ont ravagé un grand nombre d'habitations, amenant avec elles la panique et le chaos qui, désormais, ne nous quittent plus. Où que l'on aille, on fait face à un drame. Nous vivons et voyons le visage de l'enfer sur Terre, des inondations telles que les personnes âgées n'en ont pas vécues depuis plus de 50 ans.
En tant que témoin des événements, j'ai vécu, au cours de ce dément mois de juillet 2005, un épisode que les Historiens, je crois, noteront comme un événement majeur, un désastre immense. Episode qui se répète tragiquement depuis le début du mois d'août. Face à tous ces événements dramatiques, je pense que nous sommes tous égaux devant la Nature, du moindre insecte au plus puissant des hommes.
Un grand nombre de personnes vivent désormais dans le plus grand désarroi. Nous prenons en considération cette souffrance et ces besoins sans discontinuer depuis 1989; nous pouvons encore poursuivre nos actions."


Francisc GIURGIU est également vice-maire de Livezi (jud.Bacau). Il poursuit sa tâche de recueil des données auprès des administrations départementales et des administrateurs d'OVR-Roumanie. Par ailleurs, dans le cadre de l'opération "un poêle pour une maison détruite", Francisc GIURGIU suivra la distribution des aides matérielles en s'adressant aux maires concernés, sans passer par les préfectures, ni aucun autre intermédiaire, y compris pour la réception de ciment et de bois. Il reste en étroite relation avec les dispensaires médicaux et vétérinaires. OVR-France, OVR-Belgique, OVR-Suisse et OVR-Pays Bas, se sont associés à OVR-Roumanie pour contribuer à cette action, rappelant que leur mission est de travailler sur la société civile en s'adressant directement aux personnes.


"OVR a été et continue d'être la lumière du bout du tunnel, celle qui a redonné espoir au milieu rural roumain au cours de ces 15 dernières années. Tout projet ou action que vous mettrez en place dans les villages détruits, 'peut-être même dans le village partenaire', restaurera l'espoir et le calme qui prédominaient avant ce désastre au cœur de chaque communauté", conclut M. GIURGIU.



Témoignages des membres du réseau OVR



Ces derniers jours, la Roumanie a connu de nouvelles inondations, notamment entre le 15 et le 18 août derniers. Des membres du réseau OVR (belge, suisse, néerlandais et français), alors présents en Roumanie, témoignent des difficultés rencontrées.

« Nous sommes arrivés de Roumanie, ou la peur des inondations est dans la tête de tous les Roumains. Depuis le 3 août, il pleut sans cesse en Roumanie ; tous les jours, il y a des maisons inondées, des routes et des ponts détruits, des gens qui dorment dans la rue pour garder leur maison inondée. En ce moment, il pleut toujours en Roumanie. Dans les régions où il n'y a pas de risque d'inondations, il y a le risque de destruction des cultures agricoles, par trop d'eau. Dans le pays, il y a déjà une mobilisation très forte, les Roumains donnent de l'argent tous les jours, des maisons ont été construites et vont être construites par le biais de ces dons. Je pense qu'ils ont les moyens de s'en sortir eux-mêmes. Si aide on veut leur apporter, ce serait plutôt en partenariat et non pas en humanitaire. Je pense aussi que ce n'est pas un problème de pauvreté, mais de désarroi, de détresse pour avoir tout perdu. Un touriste qui visite les grandes villes du pays et empruntent les grands axes, ne se rend compte de rien. Voilà, ce que je peux vous dire », témoigne un membre d'OVR-France.


Un membre d'OVR-Belgique a fait part de la mise en ligne, sur le site [URL : www.gov.ro], d'une déclaration du 20 août dernier sur la situation du pays, prononcée par le Ministre de l'Administration et de l'Intérieur, M. Vasile BLAGA. Des précisions peuvent être obtenues au « Centre de coordination à Bucarest - Inspection générale pour situation urgente SECARA au 00 40 21 2421645 » . Le site mentionné ci-dessus présente la situation générale du pays au 18 août : 21 judet¸ sont touchés par les inondations, 7 personnes sont décédées, 787 personnes évacuées, des maisons et des routes, partiellement ou totalement détruites ; des cadavres d'animaux sont également recensés, entraînant des risques d'épidémies, a fortiori des campagnes de vaccinations.

OVR-Belgique suit l'évolution de la situation et établit un bilan des « villages OVR et hors OVR » touchés par les inondations, en étroite liaison avec OVR-Suisse, OVR-Pays Bas, OVR-Roumanie et OVR-France, tout en s'appuyant sur les sources officielles.
OVR appelle également toutes les personnes de retour de Roumanie à apporter leurs témoignages ou de nouvelles informations à diffuser et à contacter l'une des coordinations d'OVR.


De nouvelles inondations à venir



Les dernières informations concernant les inondations sont bien peu rassurantes car des intempéries sont encore à craindre dans les prochains jours.
La situation en Moldavie est vraiment catastrophique :
-Les villages autour de Targu Neamt sont sous eau.
-Targu Frumos : toutes les maisons des tziganes, le long du chemin de fer sont évacuées.
-Le chemin de fer vers Iasi est inondé (surtout à Pascani).
-Botosani : la ville et les villages des alentours sont inondés.

Le 24 août, en Harghita, on a déploré la mort de plusieurs personnes : une rivière est passée d'un débit de 1 mètre cube à 200 mètres cubes pendant la nuit. Des inondations ayant atteint le judet de Cluj, la route européenne Cluj-Oradea a été coupée. Dans l'est, la rivière du Siret menace d'autres villages.

On s'attend, dans les jours qui suivent, à d'autres inondations, d'autant qu'à l'heure actuelle les pluies continuent de tomber.

Le Comité PECO, plate-forme associative en France et au sein de laquelle OVR-France siège, relaie l'information et rassemble les différents acteurs pour décider de la marche à suivre, en s'appuyant sur l'Ambassade de France à Bucarest.









-Pour tout renseignement complémentaire, contacter le

siège social OVR-France

:
6 rue Fizeau - 75015 PARIS - Tel. : +33 1 48 42 37 95 - E-mail : [URL : ovrfrance@yahoo.fr]