Kirghizstan : les États-Unis renforcent leur présence à l'aéroport de Manas
2005-10-17

À l'occasion d'une visite de la Secrétaire d'État américaine à Bichkek, les États-Unis et le Kirghizstan ont rendu publique une déclaration conjointe sur la présence militaire américaine dans la région.

Le président kirghiz Kourmanbek Bakiev et la Secrétaire d'État américaine Condoleezza Rice ont adopté une déclaration conjointe sur la présence militaire américaine dans la région. "Nous soutenons la présence des forces de la coalition dans la République du Kirghizstan jusqu'à l'achèvement de la mission consistant à lutter contre le terrorisme en Afghanistan, soutenue par l'Organisation des Nations Unies", lit-on dans le document. Le gouvernement du Kirghizstan "reconnaît la contribution importante" à la stabilité régionale apportée par la coalition antiterroriste déployée sur la base aérienne américaine de l'aéroport "Manas".

"Le Kirghizstan continuera à participer à ces efforts et à d'autres déployés par la communauté internationale dans la lutte contre les défis actuels et les menaces pour la sécurité", souligne la déclaration.

Les gouvernements des États-Unis et du Kirghizstan ont l'intention "d'examiner la transparence de l'utilisation des sommes allouées à l'utilisation de l'aéroport "Manas" et "d'autres problèmes organisationnels et techniques".

"En politique intérieure, la République du Kirghizstan a l'intention de continuer à renforcer les principes de la démocratie et de lutter fermement contre la corruption afin d'assurer la stabilité du développement", indique la déclaration.

Condoleezza Rice et le président kirghiz ont apposé leur signature au bas de cette déclaration mardi à Bichkek, le document étant actuellement concerté par les experts, a fait savoir le service de presse du président de la Kirghizie.

Ria Novosti/12 octobre 2005