La légère augmentation de la population de l'Union Européenne masque de fortes différences entre les pays membres (2005)
2012-12-18

Au 1er janvier 2005, la population de l'UE 25 a été estimée à 459,5 millions d'habitants, contre 457,2 millions au 1er janvier 2004, soit une augmentation de 2,3 millions et un taux annuel de 0,5 %, selon les chiffres publiés mardi 25 octobre par Eurostat, l'Office statistique des Communautés européennes.

Cette augmentation résulte principalement d'une migration nette de 1,9 million, tandis que l'accroissement naturel a atteint 0,4 million, a-t-il été précisé.

Pourtant, parmi les 25 États membres, la croissance de la population a
varié entre - 6,0 % en Lituanie et + 25,4 % à Chypre.

En 2004, la migration nette dans l'UE 25 a été de + 4,0 pour 1000
habitants. Chypre (+ 21,3 %), l'Espagne (+ 14,3 %) et l'Irlande (+ 11,4 %)
ont enregistré les taux les plus élevés.

Une migration nette positive a été observée dans tous les États membres,
sauf en Lituanie (- 2,8 %), aux Pays-Bas (- 0,6 %), en Lettonie (- 0,5 %) en
Estonie et en Pologne (- 0,2 % chacun).

Selon les estimations, le taux de fécondité (c'est-à-dire le nombre
moyen d'enfants par femme) dans l'UE 25 est passé de 1,48 en 2003 à 1,50
en 2004.

Les taux de fécondité les plus élevés ont été constatés en Irlande
(1,99), suivie de la France (1,90), de la Finlande (1,80) et du Danemark
(1,78). Néanmoins, aucun Etat membre n'a atteint le seuil de
renouvellement des générations de 2,1.

Les plus faibles taux de fécondité ont été observés en Slovénie (1,22),
suivie de la République tchèque et de la Pologne (1,23 chacun), de la
Lettonie (1,24) et de la Slovaquie (1,25).

Par ailleurs, dans l'UE à 25, 31,6 % des naissances vivantes ont eu lieu
hors mariage en 2004. Parmi les États membres, les pourcentages les plus
élevés ont été enregistrés en Estonie (57,8 % en 2003), en Suède (55,4 %),
au Danemark (45,4 %), en Lettonie (45,3 % ), en France (45,2 % en 2003), en
Slovènie (43,5 %) et au Royaume- Uni (42,3 %), et les plus faibles à
Chypre (3,3 %), en Grèce (4,9 %), en Italie (14,9 %) et en Pologne (17,2 %).

Source : Agence de presse chinoise XINHUANET / 25 Octobre 2005.