La Lituanie et la Slovénie bien placées pour entrer dans la zone euro
2005-11-07

La Slovénie et la Lituanie devraient adopter l'euro comme prévu le 1er janvier 2007, mais le cas de l'Estonie pourrait poser des problèmes, estime une source européenne, alors que la Commission publie vendredi 4 novembre un rapport d'évaluation.

Ce rapport s'intéresse à l'état d'avancement des préparatifs pratiques
des nouveaux États membres de l'UE pour leur entrée dans l'euro :
préparation des billets et des pièces, information du public et des
professionnels (banques, commerçants, administration).

Mais c'est l'évaluation des critères économiques et financiers, prévue
au printemps 2006, qui constitue le véritable enjeu.

D'ores et déjà, il apparaît que les cas de la Slovénie et de la Lituanie
« ne devraient pas poser de gros problèmes si les efforts se
poursuivent »
, selon une source européenne.

En revanche, l'Estonie pâtit d'une inflation trop élevée (à 4,9 % en
septembre) et difficile à maîtriser, alors que la Commission, comme la
Banque centrale européenne veulent s'en tenir à un respect rigoureux des
règles, pour éviter de donner un mauvais signal aux autres pays
candidats à l'euro, qui risqueraient de relâcher leurs efforts
d'ajustement économique et financier.

Pour autant, l'approche de la Commission et de la BCE « est loin d'être
dogmatique »
, indique cette source. La situation de l'Estonie au regard
de l'inflation devrait s'améliorer, mais cela pourrait prendre « un peu
de temps »
. En outre, la décision d'admission dans l'euro est politique
et pas seulement technique, rappelle-t-on.

Source : [URL : www.tageblatt.lu], transmis par Gilles Dutertre, correspondant du COLISEE à Vilnius