Russie : le remaniement ministériel prépare peut-être la succession de Vladimir Poutine (14.11.05)
2013-12-19

Le Président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine, a annoncé le 14 novembre que le chef de son administration, Dimitri Medvedev, était nommé premier vice-Premier ministre de la Fédération de Russie. Sergueï Ivanov est également promu désigné vice-Premier ministre du gouvernement fédéral, tout en gardant le poste de ministre de la Défense.

L'ancien gouverneur de la région de Tioumen, Sergueï Sobianine, a été désigné chef de l'administration présidentielle.

Les représentants plénipotentiaires du Président de la Fédération de Russie dans les Régions fédérales de la Volga et de l'Extrême-Orient, respectivement, Sergueï Kirienko et Konstantin Poulikovski ont été affectés à d'autres postes. C'est Alexandre Konovalov, ancien procureur de la Bachkirie, qui est nommé désormais au poste de représentant plénipotentiaire du président dans la Région fédérale de la Volga, et l'ancien chef d'administration de la ville de Kazan, Kamil Iskhakov, est devenu représentant plénipotentiaire du président dans la Région fédérale de l'Extrême-Orient.

Les remaniements ministériels de lundi sont sans doute "un premier pas vers la mise au point de la formule de la continuité du pouvoir et du successeur même" au poste de Président de Russie, a estimé devant les journalistes à Moscou le leader communiste, Guennadi Ziouganov.

"Le cycle zéro des essais a terminé. Un stade tout à fait nouveau a commencé. Il faut tester le successeur au travail économique de grande responsabilité, à des fonctions exécutives de taille", a notamment déclaré le chef du Parti communiste de la Fédération de Russie (KPRF). "Dans les trois à quatre mois à venir, on va sans doute élaborer la formule de la continuité du pouvoir et peut-être même d'un successeur éventuel". Quoi qu'il en soit, le communiste numéro un de Russie n'exclut même pas que plusieurs candidatures soient essayées à la fois.

"Toujours est-il que ces dernières nominations portent à croire que l'on a décidé de conforter le gouvernement à l'aide de personnalités proches d'esprit et de caractère du Président, personnes avec lesquelles celui-ci a personnellement coopéré le plus étroitement depuis ces derniers temps", a indiqué le leader du KPRF, qui a ajouté : "Néanmoins, des conclusions plus sérieuses ne seraient certes possibles que dans quelques mois. (…) Je ne serai pas étonné si les élections des députés sont rapprochées pour qu'entre les élections à la Douma d'Etat (Chambre basse du Parlement russe) et les présidentielles, il y ait un écart plus sérieux afin de pouvoir conditionner l'opinion".

Le marché russe des actions a positivement réagi aux remaniements ministériels en Russie, entamant une nouvelle semaine par une hausse sur la plupart des sociétés. À la clôture, l'indice RTS affichait un gain de 2 %, s'établissant à 988,97 points, et l'indice de la Bourse interbancaire de change de 2,68 %, atteignant 903,94 points. La hausse s'est étendue à la plupart des valeurs et a été marquée par une dynamique assez notable pour le début de la semaine.


Source : Ria Novosti/14/11/05