Biélorussie : le président Loukachenko affirme que l'Occident a financé l'opposition pour déclencher des troubles après la présidentielle du 19 mars (février 2006)
2012-02-27

« L'opposition biélorusse a reçu de l'argent de pays occidentaux pour organiser des troubles après la présidentielle du 19 mars », a affirmé vendredi 27 janvier le président de la Biélorussie, Alexandre Loukachenko, dans une interview à la télévision
biélorusse.

"L'Occident et les Etats-Unis ont déjà débloqué de l'argent à
l'opposition"
, a-t-il déclaré. "L'opposition a des représentants qui travaillent actuellement à Bruxelles, à Paris, à Vilnius et y touchent leur salaire", a regretté
Alexandre Loukachenko.

"Après les élections dont l'opposition sortira perdante, ils se mettront
naturellement à contester les résultats du scrutin en sortant dans la
rue, comme avant. Trop important est l'enjeu dans cette campagne"
, a
estimé le président biélorusse qui s'est déclaré être bien informé des
activités actuelles de l'opposition.

Il a cependant douté que tous les partisans de l'opposition "montent sur
les barricades". "Il y a au sein de l'opposition bien des gens qui
souhaitent la stabilité et qui pensent à leur famille"
, a-t-il ajouté.


Alexandre Loukachenko se déclare également sûr et certain que la
situation en Biélorussie ne suivra jamais "le scénario ukrainien".

"Au moindre effort de déstabilisation de la situation, je casse la
baraque. En ce qui concerne les ambassades qui ont des relations avec
l'opposition, si quelque chose de pareil se produit, elles seront
expulsées en vingt-quatre heures"
, a souligné le président biélorusse.

L'opposition aurait avantage à se voir écartée de la campagne
électorale. "Ils se mettent en quatre pour se faire éliminer avant le
scrutin parce qu'ils savent d'avance qu'ils perdront la course"
, a
souligné Alexandre Loukachenko.

Source : RIA Novosti - Minsk, 28 janvier 2006