Campagne électorale 2001
2003-04-16

Le film des principaux événements de la campagne électorale de 2001



-

Début juin

, 200 organisations non gouvernnementales prennent une "initiative civique" consistant à mettre en place un système de surveillance de la campagne, dont le nom de code est "Observation indépendante". On y trouve notamment les organisations suivantes : "Human rights center Viasna", "Francisk Skaryna Belarusian language society", "Belarusian Students Association", "Human rights assistance for public", "Belarusian women information‹coordination center", "Belarusian republic club of voters", "Free trade union of Belarus", "Lev Sapeha foundation", "Center Belarusian initiative", "Belarusian Helsinki committee".
Chaque jour, sur internet sont consignées les
informations relatives à la campagne, et en particulier les très nombreuses exactions menées par les partisans du président sortant. Ils se fixent comme objectif d¹installer plus de 14.000 observateurs indépendants dans les bureaux de vote.

-

Le 9 juin

, le Front populaire biélorusse prend la décision de soutenir Siamion Domash et de collecter des signatures en sa faveur.

- A la date du

15 juin

, date limite d¹enregistrement, 26 personnes ont exprimé le désir de s¹engager dans la campagne présidentielle. Mais seules 22 d¹entre elles ont été officiellement enregistrées.

-

Fin juin

, 5 candidats démocratiques signent un accord de coopération : Siamion Domash (qui est soutenu par les principaux partis d'opposition), Paval Kazlouski (ex ministre de la défense), Uladzimir Hancaryk (leader syndicaliste), Mikhail Cyhir (ex
premier ministre), Siarhej Kalyakin (leader communiste).

- Le

21 juillet

, les cinq candidats démocratiques (G 5), lors d¹un meeting commun, décident de présenter un seul candidat : Uladzimier Hancaryk.

- Le

25 juillet

, la Commission électorale centrale annonce que seuls quatre candidats sont en mesure de collecter les 100.000 signatures nécessaires en vue d¹être définitivement déclarés comme candidats officiels. Il s¹agit de Siamion Domash, Uladzimier Hancaryk, Alaksandar Lukashenka and Siarhiej Hajdukievic (président du Parti liberal-democratique biélorusse).
Ce qui confirme que l'objectif du régime en vue de gagner le premier tour de l¹élection est de réduire le nombre de candidats
susceptibles de rassembler des voix en leur faveur et de gêner le candidat officiel.

- Le

29 juillet

les deux principaux candidats démocrates Siamion Domash et Uladzimier Hancaryk, lors d¹un meeting devant le Congrès de la jeunesse biélorusse, déclarent leur volonté d'oeuvrer en commun en cas de victoire.