Décès de Lennart Meri, premier président de l'Estonie post-soviétique
2006-03-19

Lennart Meri vient de mourir à l'âge de 76 ans. Écrivain, traducteur et scénariste, de la culture à la politique, il a été l'un des acteurs majeurs de la transition de ce pays balte, de l'URSS à l'Union Européenne.

Nommé ministre des Affaires étrangères à l'heure de l'indépendance en 1991, interviewé par un journaliste, il pointe le drapeau rouge qui est toujours hissé à Tallinn et exige qu'on l'enlève, une image qui restera dans les mémoires. Un an plus tard, investi président, Meri montrera la même détermination à tourner définitivement la page de 40 ans d'occupation soviétique. Co-fondateur du Front populaire qui, dans les années 80, lancera la bataille de la démocratie contre les Soviétiques, c'est lui qui, en 1994, obtient enfin de Boris Eltsine le retrait des forces russes. Ses nouveaux partenaires sont à l'Ouest et ses objectifs sont clairement l'adhésion à l'Union Européenne et à l'OTAN.

Les relations qu'il a établies à l'étranger grâce à l'Institut Estonien, fondé dans les années 80 pour promouvoir les liens culturels avec l'Occident, vont lui garantir un appui international. Durant deux mandats présidentiels, il est à la tête d'une gestion libérale, volontariste et audacieuse. Sa conférence de presse dans les toilettes de l'aéroport de Tallin en 1997 fera date.

À l'écart du pouvoir depuis 2001, mais toujours là, c'est lui qui, en 2004, parraine la plantation d'un million d'arbres pour célébrer l'entrée du pays dans l'UE et l'OTAN, fruit d'une décennie d'efforts. Depuis, avec une croissance de plus de 5 %, l'Estonie s'est imposée comme un modèle de succès économique dans le groupe des nouveaux membres de l'Union. Aujourd'hui, le pays a trouvé une nouvelle identité, et espère rejoindre la Zone euro en 2007. Un nouveau chapitre de son histoire, qui, celui-là, échappera à ce vieil amoureux des valeurs européennes...

Source : Coordination France-Lituanie, article transmis par Gilles Dutertre.

Vous pouvez consulter le site de la Communauté Lituanienne en France : [URL : www.prlb.org]