Loukachenko remporte "massivement" la présidentielle en Biélorussie, l'opposition conteste et se mobilise (mars 2006)
2012-02-27

Au cours d'une conférence de presse donnée à Minsk, la présidente de la Commission électorale centrale de Biélorussie, Lidia Ermochina, a annoncé que 100 % des bulletins de vote avaient été dépouillés et que la victoire d'Alexandre Loukachenko à la présidentielle du 19 mars était acquise.

"Alexandre Loukachenko a été réélu pour un troisième mandat", a-t-elle déclaré.

D'après Lidia Ermochina, Alexandre Loukachenko a recueilli 82,6 % des suffrages. Le candidat de l'opposition, Alexandre Milinkevitch, arrive en deuxième position avec 6 % des voix.

"La Biélorussie a créé toutes les conditions juridiques, techniques et organisationnelles indispensables au contrôle international des élections, ce qui témoigne de l'ouverture et de la transparence du processus électoral", a estimé le secrétaire exécutif de la Communauté des États Indépendants, Vladimir Rouchaïlo, conduisant une délégation d'observateurs de la CEI.

Cette opinion est démentie par l'opposition, qui crie à la fraude électorale et qui, dès dimanche soir, a appelé à une mobilisation des démocrates de Biélorussie. La manifestation a réuni quelques dizaines de milliers de personnes à Minsk sans heurts, contrairement aux menaces brandies par le pouvoir. La police n'est pas intervenue contre les manifestants qui agitaient des drapeaux étoilés de l'Union européenne et bleus de l'opposition, ainsi que les couleurs nationales blanc et rouge, interdites par Loukachenko. Le régime biélorusse veut éviter une réédition des révolutions qui ont porté des dirigeants pro-occidentaux au pouvoir en Géorgie et en Ukraine, après des manifestations de protestation contre des fraudes électorales.

Hervé Collet, d'après des dépêches d'agences.