Géorgie et France : Martha Stouroua (1910-2005), née Guéguétchkori
2012-02-22

Texte actualisé le 27 décembre 2007

Mme Martha Stouroua (1910-2005), dite Matiko, était la fille d'Evguéni Guéguétchkori, Haut - Commissaire à la Transcaucasie (Arménie, Azerbaidjan et Géorgie) nommé en 1917 par le gouvernement provisoire d'Alexandre Kérenski et ministre des Affaires étrangères (1919 à 1921) de la Ière République de Géorgie.

Elle était la nièce de Sacha Guéguétchkori, ministre de l'Intérieur et vice-Premier ministre (1921 à 1928) de la Géorgie soviétique, et la cousine de Mme Lavrenti Béria dont l'époux fut responsable de la Guépéou puis du NKVD pour la Géorgie soviétique et ensuite l'URSS.

Ses obsèques ont eu lieu dans l'intimité familiale, en octobre 2005, dans le "carré géorgien" du cimetière communal de Leuville-sur-Orge (91), où reposaient déjà son père Evguéni Guéguétchkori, sa mère Olia née Mgaloblichvili, son frère Sosiko et son époux Michel Stouroua.

En 1922, après que l'Armée rouge eût envahi son pays, elle s'était réfugiée en France avec ses parents et son frère ; elle était l'une des dernières personnes à pouvoir témoigner de cette période dramatique pour la Géorgie. Elle était également l'un des cinq membres de la Société Civile Immobilière propriétaire de la résidence d'exil de la Ière République de Géorgie à Leuville-sur-Orge, propriété qui devrait revenir à l'Etat géorgien.

Le 4 septembre 2007, l'une de ses deux filles, Roussoudane, devait décéder à l'âge de 74 ans dans cette même résidence de Leuville-sur-Orge.



Voir aussi

:

-[URL : 2081]

-[URL : 2113]