Les premiers résultats du référendum ouvrent au Monténégro la voie de l'indépendance (2006)
2012-12-27

Les Monténégrins se sont prononcés dimanche pour l'indépendance de leur pays et la fin de leur union avec la Serbie, selon les premières projections rendues publiques dans la soirée.

Le "oui" l'aurait emporté avec 56,3 % des voix, au-delà des 55 % requis par l'Union européenne pour reconnaître l'indépendance, ont précisé lors d'une conférence de presse le Centre pour des élections libres et la démocratie (CESID) et le Centre de contrôle du scrutin (CEMI).

"Le résultat préliminaire est de 56,3 %, ce qui signifie que nous disposons d'ores et déjà d'une situation stable sous réserve bien sûr qu'il ne s'agit pas d'une estimation finale", a déclaré Zlatko Vujovic, de la CEMI.

Dès l'annonce de leur victoire, les partisans de l'indépendance sont descendus dans les rues de Podgorica, où des feux d'artifice ont illuminé la nuit tandis que des coups de feu de joie étaient tirés en l'air.

La participation a dépassé pour sa part les 85%, largement au-dessus de la barre des 50% fixée par l'UE pour valider les résultats du référendum.

Si les résultats officiels, attendus tôt lundi matin, confirment ces projections, c'en sera fini du lien qui existait depuis 1918, sous des formes diverses, entre la Serbie et le Monténégro.

La petite république montagneuse, sur les bords de l'Adriatique, ne compte que 650.000 habitants mais les partisans de l'indépendance, emmenés par le Premier ministre et ancien président Milo Djukanovic, estiment qu'elle sera synonyme de développement économique et pourrait aboutir à terme à une adhésion du Monténégro à l'UE.

"C'est un grand jour pour le Monténégro", a dit Djukanovic au moment de voter. "La réponse à la question posée ouvrira les portes d'une intégration euro-atlantique."

A l'inverse, les partisans du maintien du lien avec Belgrade faisaient valoir que le Monténégro est trop petit (13.812 km2) pour fonctionner seul.

Les Monténégrins de souche représentent 43 % de la population, contre 32 % pour la minorité serbe. Dans ce contexte, le vote des minorités albanaise (5 %) et musulmane (4 %) était décisif.

Source : Reuters. 22 h 30.