Ukraine : avec la nomination de Viktor Ianoukovitch comme Premier ministre, la révolution orange vire au rouge (août 2006)
2013-12-08

Le 18 juillet dernier la coalition anticrise formée au parlement par le Parti des régions, le Parti socialiste et le Parti communiste avait proposé au président la candidature de Viktor Ianoukovitch au poste de chef du gouvernement. Selon la Constitution ukrainienne, la président était tenu de soumettre la candidature du premier ministre à l'examen du parlement dans un délai de 15 jours, qui est arrivé à expiration dans la nuit du 2 août. Si aucune candidature n'avait été présentée au parlement, le président aurait eu le droit, toujours en vertu de la Loi fondamentale, de dissoudre la Rada et d'annoncer des élections législatives anticipées.

Fin juillet, en vue de surmonter la grave crise parlementaire provoquée par l'incapacité des forces politiques représentées à la Rada à se mettre d'accord sur la formation d'une coalition majoritaire, le président ukrainien a proposé de tenir une table ronde. A l'issue de celle-ci, il a été proposé aux principales forces politiques du pays de signer un accord intitulé Acte d'unité nationale, dans le but de servir d'assise pour la formation d'une large coalition à la Rada.

Selon le chef de l'Etat, le document a déjà été signé par le leader du Parti des régions, Viktor Iouchtchenko, le leader du parti Notre Ukraine, actuel premier ministre, et le président ukrainien.

La leader du BIT, Ioulia Timochenko, a déclaré qu'elle ne signerait pas l'Acte tandis que le président de la fraction communiste à la Rada, Piotr Simonenko, annonçait qu'il ne signerait que la moitié des articles de l'Acte.

"Le plus important, c'est qu'aujourd'hui nous sommes pour la première fois parvenus à une formule permettant le maintien des valeurs constitutionnelles (...) Nous disposons d'une chance historique de pouvoir pendant cinq ans profiter d'un travail stable de la Rada", a souligné Viktor Iouchtchenko.

"J'ai fait un pas en direction du parlement et je pense que celui-ci utilisera cette chance de manière constructive. Je suis sûr que le document (l'Acte) sera signé par les autres partenaires », a continué le président.

En vertu de cet accord, le président ukrainien, Viktor Iouchtchenko, a décidé de soumettre à la Rada la candidature de Viktor Ianoukovitch au poste de premier ministre.

"J'ai pris la décision de soumettre à la Rada la candidature de Viktor Ianoukovitch au poste de premier ministre", a déclaré le chef de l'Etat ukrainien dans la nuit du 2 août, à l'issue de consultations avec le président de la Rada, Alexandre Moroz (leader socialiste), et le leader du Parti des régions, Viktor Ianoukovitch.

Dans le courant de la journée de mercredi Viktor Ianoukovitch avait dit qu'il ne croyait pas que le président signerait le décret portant dissolution du parlement. Il avait ajouté qu'il pensait que Viktor Iouchtchenko soumettrait sa candidature au vote de la Rada.

D'après Ria Novosti.